Un jeune de 15-29 ans sur dix est au chômage en 2015

22 Mars 2017

© Fotolia En 2015, parmi les 11,3 millions de jeunes âgés de 15 à 29 ans résidant en France, 53,3 % sont actifs en moyenne sur l’année selon les normes du Bureau international du travail (BIT) : 43,2 % occupent un emploi et 10,1 % sont au chômage.

Pour l’ensemble des 15-29 ans, le taux d’activité a baissé de 0,2 point en France en 2015. Depuis début 2012, il a peu varié (entre 53,5 % et 54,1 % selon les trimestres) en lien avec la stabilisation de la durée moyenne des études.

A chaque âge, le taux d’activité des jeunes en cours d’études est très inférieur à celui de ceux qui les ont achevées. Pour les jeunes femmes, moins souvent en apprentissage et ayant notamment une scolarité plus longue en moyenne, il est inférieur à celui des jeunes hommes quelle que soit la tranche d’âge considérée.

Un taux de chômage des jeunes en baisse en 2015 et un taux important de « NEET »

Au cours de l’année 2015, le taux et la part de chômage des 15-29 ans ont reculé de respectivement 0,6 et 0,4 point. En fin d’année, 1 jeune de 15 à 29 ans sur 10 est au chômage, soit une proportion supérieure de presque 3 points à celle des 30-54 ans (7,3 %).

Dans le même temps, le taux de chômage des 15-29 ans (18,6 %) est supérieur de plus de 10 points à celui des 30-54 ans (8,3 %). L’écart est encore plus important pour les 15-24 ans, avec 1 jeune sur 11 au chômage fin 2015.

14,7 % de l’ensemble des 15-29 ans ne sont ni en emploi, ni en formation (« NEET »). Cette part est nettement plus faible pour les 15-19 ans (6 %), très majoritairement en formation initiale, que pour les 20-24 ans (18 %) et les 25-29 ans (20 %).

Cette part de « NEET » est nettement plus élevée pour les femmes entre 25 et 29 ans (24 % contre 16 %). En effet, elles sont plus souvent inactives que les hommes après la fin de leurs études, à des âges où la présence de jeunes enfants est fréquente.

Une stabilisation du taux d’emploi des jeunes depuis 2012 mais un taux de sous-emploi en augmentation

Fin 2015, 43,5 % des 15-29 ans sont en emploi. Certains travaillent pendant leurs études initiales (13 %). Il s’agit d’apprentis, d’étudiants pour lesquels des périodes d’emploi sont prévues dans le cursus (comme pour les étudiants en médecine) ou de jeunes qui cumulent un « petit boulot » avec leurs études.

Parmi les personnes occupant un emploi, certaines sont en situation de sous-emploi. C'est le cas de celles qui travaillent à temps partiel mais qui souhaiteraient travailler davantage (temps partiel « subi ») ou plus marginalement de personnes qui sont en situation de chômage technique ou partiel.

Lorsqu’ils travaillent, les jeunes sont plus souvent en situation de sous-emploi que les plus âgés et beaucoup plus souvent en contrat temporaire : c'est le cas pour 37,3 % des salariés de 15-29 ans contre 14,6 % pour l’ensemble des salariés.

Davantage de jeunes en contrats aidés

Fin 2015, 1 108 000 jeunes de 15-29 ans occupent un emploi aidé, soit 45 000 de plus qu’un an auparavant. Cette progression concerne à la fois les contrats aidés, les contrats en alternance et les autres types d’emploi aidé.

Télécharger l'étude de la Dares, N°016, mars 2017

Emmanuelle Vignerot

Tags : jeunes | chômage | contrats aidés | NEET