Un fonds pour former les salariés du numérique, de l’ingénierie, du conseil et de l’événementiel

23 Avril 2020

© Andrea Piacquadio (Pexels) La branche professionnelle du numérique, de l’ingénierie, du conseil et de l’événementiel mobilise une enveloppe de 5 millions d’euros pour soutenir le développement des compétences des salariés qui ne sont pas en activité partielle.

En complément des actions mises en œuvre par l’Etat en faveur de la formation des salariés pendant la crise sanitaire, les partenaires sociaux de la branche professionnelle des entreprises du numérique, de l’ingénierie, du conseil et de l’événement viennent de débloquer une enveloppe exceptionnelle de cinq millions d’euros. Ce fonds géré par Atlas, l’opérateur de compétences de la branche, est destiné aux entreprises qui n’ont pas recours à l’activité partielle ou seulement pour une partie de leur effectif.

Dans le cadre du FNE-Formation, dispositif aménagé temporairement par le ministère du Travail, seules les formations suivies par des salariés au chômage partiel peuvent être prises en charge par l’Etat. Pour financer des actions destinées aux collaborateurs en activité, les employeurs pourront faire appel au fonds mobilisé par leur branche.

“Notre objectif est d’aider les entreprises, quelle que soit leur situation, à engager des projets de formation pour mieux anticiper la reprise”, explique Jessica Gonzalez-Gris déléguée emploi formation à la Fédération Syntec, une des organisations patronales de la branche.

70 % des coûts pédagogiques

En pratique, pour leurs salariés maintenus en activité, les entreprises pourront bénéficier d’une prise en charge du coût pédagogique des formations, à hauteur de 70 %. “Toutes les actions concourant au développement des compétences sont éligibles dès lors qu’elles se déroulent à distance et qu’elles n’excèdent pas 35 heures par personne”, précise Jessica Gonzalez-Gris. L’aide financière vaut pour les formations ayant débuté à partir du 1er mars et ne se prolongeant pas au-delà de trois mois.

Les entreprises doivent déposer leur dossier auprès de l’opérateur de compétences en déclarant les personnes bénéficiaires et en attestant sur l’honneur qu’elles ne sont pas en situation d’activité partielle. Leurs demandes seront examinées une fois par semaine en section paritaire professionnelle.

Estelle Durand (Centre Inffo pour Défi métiers)

Tags : FNE formation | formation à distance | secteur d'activité | coronavirus