Transport et logistique : hausse de 9 % des titres professionnels

16 Décembre 2022

© Adobe Stock L’OPTL (observatoire prospectif des emplois et des qualifications) dans les transports et la logistique constate une baisse du nombre de diplômes délivrés de 4 %, et une augmentation du nombre de titres professionnels de 9 %, en 2021.

Plus de 38 300 titres professionnels ont été délivrés en 2021, soit 3 000 de plus qu’en 2020 (+9 %), selon le rapport annuel 2021 de l’OPTL. La baisse du nombre de diplômés d’Etat s’explique en partie par la suppression du CAP Conducteur Livreur de Marchandises comme certification intermédiaire du Bac Pro. Le nombre de diplômés de ce CAP est passé de 1 466 en 2020 à 281 en 2021 (-81 %). Par ailleurs, alors qu’en 2020 il représentait 76 % des diplômés des métiers de la famille « Manutention-magasinage », le BEP Logistique et Transport a été supprimé. Le nombre de diplômés de BTS baisse de 9 %. Les taux de réussite aux examens retrouvent leur niveau pré-pandémique (environ 80 % contre 90 % en 2020).

Baisse pour le transport de voyageurs

« Les titres professionnels jouent un rôle très important dans la formation des adultes, notamment des demandeurs d’emploi, rappelle Bruno Lefebvre, président de l’OPTL. Un titre délivré sur 2 concerne la conduite et la logistique. » En 2021, plus de 34 300 nouveaux conducteurs (+16 %) ont été formés à la conduite de véhicules lourds de transport routier de marchandises. Toutefois si le nombre de sortants de formation est en hausse dans le transport de marchandises, il baisse pour le transport de voyageurs.  Ainsi, 15 000 personnes étaient formées au transport de voyageurs en 2016 mais elles ne sont plus que 9 000 en 2021, ce qui explique les difficultés importantes de recrutement dans ce domaine.

71 stagiaires en Pro-A

La mobilisation du plan de développement des compétences est en hausse de 30 %. Le dispositif FNE (Fonds national-emploi) - Formation – dédié à la formation des salariés placés en activité partielle – a permis la réalisation de 8000 formations en 2021 (en hausse de 14 %), dont 26 % au bénéfice de salariés d’entreprises du transport routier de voyageurs. En revanche, le dispositif Pro-A, récent dans la branche, n’a concerné que 71 stagiaires, alors qu’il se substituait aux périodes de professionnalisation qui avaient bénéficié en 2018 à 87 911 salariés.

27 % d’alternants supplémentaires

Le nombre d’alternants a progressé de 27 % en 2021, une augmentation qui a concerné l’apprentissage (16 %) comme les contrats de professionnalisation (30 %). Plus de 9700 apprentis suivaient une formation Transport-Logistique fin 2021.

28 000 emplois créés  

Le secteur des transports et de la logistique a créé 28 000 emplois en 2021, soit sa plus forte augmentation d’effectifs salariés depuis 7 ans. L’emploi a ainsi progressé de 3,7 % selon le rapport annuel de l’observatoire prospectif des emplois et des qualifications dans les transports et la logistique (OPTL) qui était présenté mercredi 14 décembre 2022. Au total, la branche compte plus de 777 000 salariés au 31 décembre 2021. Cela représente plus de 4 % de l’ensemble des créations d’emplois du secteur privé en France. 70 % des nouvelles embauches étaient en CDI. Le nombre d’intérimaires a lui augmenté de 17 %.

Pénurie de candidats

Le secteur souffre toujours de difficultés de recrutement, précise Bruno Lefebvre : « Plus de la moitié des entreprises ont des difficultés pour recruter, particulièrement dans le secteur des transports en commun, où 80 % des embauches sont perçues comme difficiles ». Les entreprises évoquent une pénurie de candidats et un manque d’attractivité dus notamment aux horaires, à la rémunération et aux conditions de travail.

Consulter le rapport d’activité de l’OPTL.

Sarah Nafti (Centre Inffo pour Défi métiers)

Tags : certification professionnelle | transport-logistique | alternance