Transition écologique : jusqu’à 153 000 emplois créés d’ici 2020 en Ile-de-France

06 Décembre 2016

Transition écologique : jusqu’à 153 000 emplois créés d’ici 2020 en Ile-de-France © Fotolia La transition écologique aura un effet positif sur l’emploi en région parisienne selon l’Institut d’aménagement et d’urbanisme (IAU) qui a publié mi-octobre un rapport sur ce sujet.

Aujourd’hui, 880 600 personnes sont employées par les secteurs d’activité de l’économie verte en Ile-de-France. Parmi celles-ci, l’Institut d’aménagement et d’urbanisme (IAU) recensent 246 000 personnes exerçant des professions spécifiquement « vertes » ou « verdissantes », dont 75 % dans des éco-activités.

A l’horizon 2020, ce sont entre 95 000 et 153 000 emplois temps plein (ETP) supplémentaires liés à l’économie verte et l’efficacité énergétique qui pourraient être créés, même si une grande majorité de ces emplois n'est que de durée limitée, et directement liée au calendrier d’investissement public pour des projets tels que le Grand Paris et le SRCAE (Schéma régional du climat, de l’air et de l’énergie).

Des marges de progression

« L’ampleur de la création d’emploi dépendra (...) essentiellement de la compétitivité des filières industrielles de l’économie verte et de la position de la région dans la chaîne de valeur » indiquent les auteurs du rapport, qui soulignent par ailleurs que les besoins de formation restent à couvrir pour certaines fillières : « Le développement de la formation continue est un autre élément essentiel à la réussite de la transformation écologique (…). L’adaptation des compétences est un facteur clé pour optimiser les potentiels d’emplois en Ile-de-France. »

Concernant plus particulièrement la filière bâtiment, qui concentre un tiers des professionnels « verdissants » de la région, si l’offre de formation actuelle initiale et continue est, selon les experts, globalement adaptée au développement des compétences souhaitées, l’accès aux formations reste insatisfaisant.

Le rôle des pouvoirs publics

« La plupart des professionnels (industriels, développeurs, investisseurs) s’accordent sur l’importance de donner un cadre politique stable pour favoriser le développement de l’économie verte » souligne le rapport.

La transition écologique devrait figurer parmi les orientations du SRDEII (Schéma régional de développement économique, d’innovation et d’internationalisation) en cours d’élaboration, qui définira des priorités industrielles et des objectifs par filière : « Seul un cap stable et clair permet d’anticiper et d’articuler objectifs de politiques environnementales, développement économique et adaptation des compétences ».

L'IAU préconise également de « poursuivre la sensibilisation et la conversion des pratiques des acteurs régionaux » et d'« organiser la transversalité entre environnement, économie et formation ».

Enfin, l’aide au financement des entreprises innovantes, et la généralisation des principes d’économie circulaire, sont parmi les leviers à favoriser par les pouvoirs publics afin d'agir pour l'emploi dans la transformation écologique.

Télécharger le rapport Emploi et transition écologique - Les spécificités de l'Ile-de-France

Jonathan Singaye

Tags : transition écologique | métiers verts | emploi | Ile-de-France | IAU