TransCo : Paris CDG Alliance mise sur une nouvelle dynamique entre acteurs du territoire

31 Mars 2021

TransCo : Paris CDG Alliance mise sur une nouvelle dynamique entre acteurs du territoire © Paris CDG Alliance A la tête d’un projet de plateforme territoriale, Paris CDG Alliance se met en ordre de marche pour déployer TransCo. Le Gip construit une gouvernance robuste pour engager des actions concertées avec tous les acteurs du bassin d’emploi.

Les premiers pas de TransCo seront scrutés de près. Le nouveau dispositif dédié aux reconversions professionnelles se veut territorial et expérimental. Un défi à relever pour les acteurs de l’emploi et de la formation qui devront montrer leur capacité à travailler ensemble. Le projet de plateforme territoriale Paris CDG Alliance retenu dans le cadre du premier appel à manifestation d’intérêt (Ami) fait partie des plus avancés.

Selon son directeur général, François Brezot, l’implication du groupement d’intérêt public allait de soi. Créé en 1998, Paris CDG Alliance a pour vocation de promouvoir l’emploi et les compétences autour des deux aéroports internationaux de Roissy et du Bourget. Un bassin économique fortement impacté par la crise et où les enjeux de reconversions professionnelles se posent.

Fruit d’un partenariat privé-public, Paris CDG Alliance regroupe des entreprises, au premier rang desquelles Air France ou le groupe ADP, la région Ile-de-France, les départements concernés ou encore les réseaux consulaires des CCI et CMA. TransCo offre donc l’opportunité de consolider cette logique territoriale inscrite dans l’ADN du groupement.

Casser les silos

« Au-delà de la réponse immédiate à la forte tension sur les emplois née de la crise, TransCo peut, à plus long terme, casser le fonctionnement en silo et créer une nouvelle dynamique entre les acteurs du territoire », confirme François Brezot. L’ambition va donc plus loin.  La plateforme territoriale en cours de construction pourrait ainsi s’ouvrir à l’ensemble des actifs.

Le projet déposé par le groupement dans le cadre de l’AMI embarque les CEP, les AT Pro, les Maisons de l’emploi et des entreprises du bassin d’emploi. Pour déployer TransCo, il reste à développer une gouvernance solide et mettre en place des outils opérationnels. C’est la feuille de route de Paris CDG Alliance pour le mois de mars. Le groupement met la dernière main au projet, en lien avec la Direccte.

Une équipe dédiée à la plateforme territoriale

« Nous allons créer une équipe dédiée de six personnes chargées des relations avec les entreprises, les partenaires sociaux et les différentes parties prenantes du dispositif », précise Marc Deman, directeur adjoint de Paris CDG Alliance. Cette « cellule » TransCo se mobilisera tout particulièrement sur les relations avec les entreprises. Sans elles, le dispositif ne se concrétisera pas.

Paris CDG Alliance travaillera en étroite collaboration avec les Opco pour les identifier, les informer et les accompagner. En lien avec les partenaires sociaux, le groupement viendra également en renfort pour promouvoir TransCo auprès des salariés.

Un travail de coordination et de suivi

Un comité technique de pilotage rassemble plus de trente représentants des acteurs impliqués dans le dispositif.  « Des réunions régulières du comité technique nous permettront d’établir un mode opératoire et un suivi des actions », précise Marc Deman. L’approche expérimentale assumée de TransCo exige une remontée régulière d’éventuels freins, de points de vigilance et de bonnes pratiques. Ce sera sans doute le cas en ce qui concerne l’évolution des listes des métiers porteurs ou encore de la sécurisation des parcours des salariés. « Nous avons un gros travail de coordination et de reporting à réaliser pour faire vivre les plateformes territoriales », résume François Brezot.

Par Catherine Trocquemé (Centre inffo pour Défi métiers)

 

Tags : aérien | aéronautique | aérospatial | Transitions collectives | reconversion professionnelle