Signature du plan régional de prévention et de lutte contre l’illettrisme

12 Octobre 2017

© Fotolia En clôture du colloque « Maîtrise de la langue française », Valérie Pécresse, présidente de la Région, et Yannick Imbert, préfet secrétaire général aux affaires régionales, ont signé le Plan régional de prévention et de lutte contre l’illettrisme.

« En matière de prévention et de lutte contre l’illettrisme, il faut lutter sur tous les fronts », a insisté Yannick Imbert, préfet secrétaire général aux affaires régionales d’Ile-de-France. Aussi le Plan régional de prévention et de lutte contre l’illettrisme (PRPLCI), signé ce mardi 10 octobre 2017 dans l’hémicycle du Conseil régional, est-il « le fruit d’une large concertation » associant les acteurs publics et partenaires sociaux au monde économique et associatif. Valérie Pécresse l’a souligné, il s’agit de répondre aux besoins de plus de 300 000 Franciliens âgés de 18 à 65 ans en situation d’illettrisme et de 700 000 autres personnes qui n’ont pas été scolarisées en français. « Le manque de fondamentaux est une cause majeure d’échec, qu’il s’agisse de décrochage scolaire ou d’accès à l’emploi », insiste-t-elle.

Quatre orientations

Le PRPLCI Ile-de-France est structuré en quatre orientations stratégiques. Pour le premier axe, « Prévenir l’illettrisme dès la toute petite enfance jusqu’à la fin de la scolarité obligatoire », il s’agit à la fois de renforcer les apprentissages fondamentaux tout au long de la scolarité et de prévenir l’illettrisme dans les environnements familiaux, périscolaires et extrascolaires. Le deuxième axe, « Accompagner la maîtrise des compétences de base des jeunes en insertion », vise lui à améliorer le repérage et favoriser la cohérence d’intervention entre les acteurs.

Former et outiller

La lutte contre l’illettrisme par l’accès aux formations aux compétences de base constitue le troisième axe et se décline en trois axes d’intervention : premièrement, la poursuite et le développement de l’accès aux compétences de base des franciliens les moins qualifiés dans le cadre de la formation professionnelle ; deuxièmement, la mobilisation des acteurs relais pouvant accompagner les personnes en situation d’illettrisme vers l’offre de formation ; troisièmement, la lutte contre la fracture numérique et le renforcement de l’accès aux droits et au service des Franciliens en difficulté avec les savoirs de base. Enfin, la dernière orientation concerne elle l’outillage des acteurs au repérage et à l’accompagnement des personnes en situation d’illettrisme.

La gouvernance du PRPLCI repose sur un pilotage porté par la préfecture de la Région Ile-de-France en partenariat avec la Région, les rectorats et les partenaires sociaux, réunis au sein du Coparef* Ile-de-France.

En marge de la signature du plan, Valérie Pécresse a par ailleurs indiqué qu’elle entendait proposer au Conseil régional de faire de la lutte contre le décrochage scolaire la « Grande cause régionale 2018 ».

Nicolas Deguerry (Centre Inffo pour Défi métiers)

* Comité paritaire interprofessionnel régional pour l’emploi et la formation professionnelle

Tags : plan régional de prévention et de lutte contre l’illettrisme | région Ile-de-France | jeunes | compétences de base | insertion