Retour d’expérience autour des emplois francs

09 Juillet 2018

© Adobe Stock Une table ronde sur les emplois francs s’est tenue, le 4 juillet dernier, en présence de Michel cadot, Préfet de la région d'Ile-de-France, Préfet de Paris et des acteurs impliqués dans le dispositif.

Lancés en avril 2018 à titre expérimental jusqu’en 2019, les emplois francs ont pour objectif de répondre, de manière innovante, aux inégalités que subissent certaines personnes dans l’accès à l’emploi.
 
Lors de cette matinée, le Préfet de la région d'Ile-de-France, Préfet de Paris, Michel Cadot, rappelle que ce dispositif est un enjeu pour les quartiers. Lancé à titre expérimental jusqu’en 2019, il est censé lutter contre la discrimination à l’embauche. En effet la personne recrutée doit résider dans l’un des Quartiers prioritaires de la politique de la ville (QPV) [1], là où le taux de chômage oscille entre 22 et 40 %.
 
La table ronde a permis de recueillir les expériences d’entreprises de différents secteurs comme la sécurité, les services à la personne et l’intérim. Chacun a pu exposer les axes positifs du dispositif à savoir que tous cherchaient avant tout des compétences. Grâce aux emplois francs, les entreprises peuvent bénéficier d’une aide financière. Cette dernière permet à beaucoup d’entre elles de financer des actions de formation et ainsi de faire monter en compétences les bénéficiaires.
 
Quelques points d’amélioration ont été soulevés, notamment lors de l’inscription où il est demandé au bénéficiaire de justifier de son domicile alors même qu’il est déjà inscrit à Pôle emploi.
Tous témoignent de l’importance d’inciter plus largement les entreprises à intégrer le dispositif.
 
Michel Cadot souhaite également intensifier la communication envers les jeunes notamment à travers les réseaux sociaux.

Faïssa Moustapha
 
Notes

[1] La liste complète des quartiers concernés figure sur le site du ministère du Travail.
La logique des emplois francs est attachée à la personne recrutée. C’est donc l’adresse de la personne qui est recrutée qui compte et non pas l’adresse de l’entreprise.
 

 

Tags : emplois francs | insertion professionnelle | demandeurs d'emploi | quartiers prioritaires