Renouvellement de la convention de partenariat entre le SMV et la RATP

17 Octobre 2017

© SMV Depuis 2015, le Service militaire volontaire (SMV), par le biais du 2e RSMV, et la RATP, sont partenaires pour l’insertion de jeunes de 18 à 25 ans sans diplôme et de nationalité française.

Le Service militaire volontaire (SMV) a pour objectif l’insertion professionnelle et sociale des jeunes incorporés. La Régie autonome des transports parisiens (RATP), quant à elle, a un fort besoin de recrutement et s’est engagée dans l’insertion durable des jeunes en difficulté. 

En 2016, 16 jeunes se sont positionnés sur la formation mise en place dans le cadre du partenariat entre le SMV (par l'intermédiaire du 2e RSMV basé à Bretigny-sur-Orge) et la RATP. Après la formation militaire initiale, une période de remise à niveau scolaire, le passage du permis VL, une formation SST et une préparation aux tests d’entrée dans l’entreprise, les jeunes volontaires ont présenté les tests d’entrée à la RATP. A l’issue de ces tests de sélection de la RATP (test de la manivelle, etc.) que passe tout candidat voulant intégrer cette entreprise, 6 jeunes sur 16 ont été retenus pour poursuivre la formation au sein de la Régie autonome.

Suite aux résultats prometteurs pour l’insertion des jeunes à l’issue de la première convention, le SMV et la RATP ont naturellement décidé de renouveler leur collaboration et d’augmenter le nombre de jeunes concernés. Ils en ont également profité pour adapter le parcours de formation au plus près des besoins des volontaires, tout en satisfaisant aux exigences de la RATP.

La deuxième convention concernera 15 jeunes de 18 à 25 ans sans diplôme et de nationalité française. Une visite médicale d’aptitude auprès d’un médecin militaire est nécessaire. Il va statuer si le candidat est apte médicalement à la pratique du sport en milieu militaire.

Rôle de chacun des partenaires

Le SMV propose aux volontaires un accompagnement global qui permet de lever les freins périphériques à l’emploi. De la phase de recrutement à la phase d’insertion, l’ensemble des acteurs du SMV oeuvre pour offrir de réelles solutions d’insertion. Cela se concrétise par l’apprentissage d’un savoir être militaire, d’une remise à niveau scolaire, du passage du permis de conduire (permis B) ainsi que neuf semaines de formation pour la RATP.

La Régie autonome a, quant à elle, mis en place du tutorat afin d'accompagner les jeunes volontaires tout au long de leur période d'apprentissage.

Un panel de formations et de débouchés

Lors de la première convention la formation proposée par la RATP était celle de machiniste-receveur (conducteur de bus). Elle a duré neuf semaines au cours desquelles les postulants ont préparé le permis VL ainsi que le permis TC. A l'issue de la formation, les six jeunes ont signé un contrat avec la RATP. Ceux qui ont échoué se sont vus proposer d'autres postes au sein de la Régie autonome. Pour cette deuxième expérimentation, d’autres métiers sont ouverts dans l’accueil, la sécurité, la logistique, etc.

La formation au SMV dure huit mois, en internat, pendant lesquels les volontaires sont totalement pris en charge (logement, alimentation, transports, formations, permis, etc.). Chacune des formations est financée par la structure porteuse.

Emmanuelle Vignerot

Tags : Service militaire volontaire | RATP | insertion des jeunes | formations