Rencontre inter-régionale des Carif-Oref 2018 : retour sur la table ronde consacrée à l’offre de formation

24 Octobre 2018

Rencontre inter-régionale des Carif-Oref 2018 : retour sur la table ronde consacrée à l’offre de formation © Défi métiers Les Carif-Oref doivent s’emparer de nouvelles logiques d’intervention pour accompagner les transformations de l’information sur l’offre de formation.

L’édition 2018 des rencontres inter-régionales Carif-Oref s’est tenue à Montpellier le 18 octobre dernier. 

A cette occasion, les représentants de l’Etat, des Régions et des partenaires sociaux ont pu présenter, lors d’une table-ronde, leur vision de l’évolution du rôle des Carif-Oref au service de la « liberté de choisir son avenir professionnel ».

Consacrée à l’offre de formation, la première séquence a été introduite par la présentation d’une courte vidéo rappelant le rôle des Carif-Oref en matière de collecte, qualification et diffusion de l’information, tant sur l’offre de formation que sur l’offre de certification (bases Offre Info et Certif Info).

S’inscrire dans un nouveau contexte d’intervention partenarial

Michel Ricochon, représentant la DGEFP (Délégation générale à l’Emploi et à la Formation professionnelle), a rappelé le nouveau contexte d’intervention pour la collecte des informations relatives à l’offre de formation avec la création d’un système d’information national géré par la Caisse des dépôts.

Les Carif-Oref doivent donc dans un premier temps « passer le témoin » à la Caisse des dépôts en construisant avec cette dernière un partenariat fixant les conditions de leur apport. Cette articulation doit, dans un second temps, permettre d’organiser la visibilité de l’offre de formation dans une déclinaison régionale et infra-régionale.

Etre proactifs pour répondre aux nouveaux enjeux de description et d’analyse de l’offre

Carine Seiler, conseillère spéciale auprès du Haut-Commissariat à la Transformation des Compétences, invite les Carif-Oref à mobiliser leur expertise sur la description de l’offre de formation afin de faciliter la mise en œuvre de parcours de certification comme de formation, en considérant notamment les diverses modalités dont les formations en situation de travail.

De plus, dans le contexte d’élaboration des Pactes régionaux d’investissement dans les compétences 2019-2022, les Carif-Oref pourraient se placer en appui des pouvoirs publics dans l’ingénierie des parcours afin d’expérimenter « d’autres façons de faire ». Dans ce sens, charge à eux non seulement de recueillir des données en continu, mais aussi de les analyser en les confrontant aux besoins des acteurs économiques. C’est ainsi que les Carif-Oref pourraient aider les Direccte à définir des modules additionnels aux parcours certifiants correspondant à des besoins des entreprises non couverts par les référentiels de certifications.

Accompagner la modification des descripteurs

Marc-Antoine Estrade, chef de mission « Evaluations, prospectives et statistiques » au FPSPP (Fonds paritaire de sécurisation des parcours professionnels), a conclu cette première séquence en insistant sur le fait que l’évolution de l’offre de formation, comme de la notion de formateur, va impliquer un travail de segmentation et de modification des descripteurs associés. Dans ce contexte, les Carif-Oref sont autant de capteurs pour accompagner ces transformations.

Stéphane Rodriguez

 

Tags : carif-oref | intercarif | RCO | reforme