Rebond pour l’insertion des apprentis et lycéens professionnels

04 Mars 2022

© Dares Une étude de la Dares montre que les apprentis et lycéens professionnels de niveau CAP à BTS ont retrouvé en 2021 une insertion professionnelle comparable à celle observée avant la crise sanitaire.

La levée des restrictions liées à la Covid 19 et la reprise d’activité ont bénéficié à l’emploi des élèves issus de la voie professionnelle, selon l’étude « L’emploi salarié des lycéens professionnels et des apprentis un an après leur sortie du système éducatif en 2020 » publiée par la Dares le 2 mars. « La part de jeunes en emploi un an après la sortie d’études dépasse largement celle de la génération précédente, et est comparable à celle des apprentis et lycéens professionnels sortis de formation à l’été 2018 », observe le document.

69 % des apprentis en emploi un an après leur sortie d’études

Alors que 61 % des apprentis avaient un emploi salarié dans le privé en janvier 2021, 6 mois après leur sortie du système éducatif, leur proportion passe à 69 % à l’été 2021. « L’amélioration du taux d’emploi entre 6 et 12 mois est beaucoup plus forte que pour les deux générations précédentes (+8 points, contre respectivement +3 et +6 points) », note l’étude.

Cette amélioration est particulièrement marquée dans la spécialité « hôtellerie, restauration, tourisme » (+21 points en moyenne), notamment pour le CAP « Commercialisation et services en Hôtel-Café-Restaurant » où le taux d’emploi passe de 42 % à 63 %.

« Avoir obtenu son diplôme est toujours un avantage pour l’insertion professionnelle à 12 mois », ajoute le document. Ainsi, Le taux d’emploi des apprentis diplômés est de 72 % contre 60 % pour les non diplômés, tous niveaux confondus.

49 % des lycéens professionnels en emploi un an après leur sortie d’études

Ces bons chiffres se retrouvent également chez les lycéens professionnels. Ils sont 49 % à avoir un emploi salarié dans le privé un an après leur sortie d’études, contre seulement 36 % 6 mois auparavant (en janvier 2021). « Le taux d’emploi des sortants 2020 enregistre un bond de 13 points entre 6 mois et 12 mois et retrouve le niveau d’insertion à 12 mois des sortants 2018 (50 %) », précise l’étude de la Dares.

« Comme les apprentis, les lycéens profitent de la dynamique économique à la hausse dans les secteurs de l’hébergement et de la restauration », ajoute le document. C’est en particulier le cas pour les sortants des bacs professionnels « Commercialisation et services en restauration » (+23 points) et « Cuisine » (+25 points).

Là aussi, le taux d’emploi observé un an après la sortie scolaire est plus élevé pour les lycéens professionnels ayant obtenu leur diplôme (51 %) que pour les non diplômés (40 %).

 

Raphaëlle Pienne

Tags : insertion professionnelle | enquête IVA