Quel est le cadre national de certifications français ?

18 Janvier 2018

Quel est le cadre national de certifications français ? © Fotolia Le Cedefop (Centre européen pour le développement de la formation professionnelle) propose une mise à jour d’une centaine de cadres nationaux dans le monde entier ainsi que celle de sept cadres régionaux de certifications.

Le Cedefop vient de publier le second volume du Global Inventory of Regional and National Qualifications Frameworks 2017, qui informe sur les développements nationaux et régionaux des cadres nationaux de certifications.

En Europe, une recommandation européenne de 2008 établit un cadre européen des certifications (CEC). Il s’agit de faciliter la mobilité et la formation des travailleurs et apprenants grâce au référencement des systèmes nationaux de certification. La recommandation enjoint les pays volontaires à établir une correspondance entre leurs systèmes de certification nationaux (CNC) et le cadre européen.

Le cas français

La France, dotée de la Commission nationale de la certification professionnelle (CNCP) depuis 2002, appartient à la première génération du cadre européen. Ce cadre opérationnel, obligatoire, joue un rôle-clé de gouvernance notamment en matière de certifications professionnelles pour la formation continue. Le nombre de certifications couvertes par le RNCP a crû dans les récentes années, avec près de 12 589 certifications recensées début 2016.

La France utilise depuis 1969 une nomenclature en cinq niveaux de formation, que certaines parties prenantes souhaiteraient voir réformée, précise le rapport. Une nomenclature en sept niveaux a été proposée en 2012, qui distingue trois groupes d’acquis (savoirs, aptitudes, autonomie-responsabilité).

Le rôle de la VAE

Selon les auteurs du rapport, le système français de Validation des acquis de l’expérience (VAE) est bien développé en comparaison avec d’autres pays. Introduite simultanément à la restructuration du système de certification (chaque certification obtenue par la VAE devant figurer au RNCP), la VAE est aujourd’hui fortement articulée à la formation tout au long de la vie. Depuis 2013, 307 000 certifications complètes ont été attribuées via la VAE et 1 300 certifications sont accessibles par la VAE.

Cependant, les auteurs notent que le système français n’est pas aussi inclusif que d’autres : il ne recense pas les certifications obtenues par la formation primaire et secondaire et doit s’attacher à mieux aligner les compétences aux besoins du marché du travail.

Christelle Destombes (Centre Inffo pour Défi métiers)

Tags : certification | europe | CNCP | France | formation professionnelle