"Quartiers productifs" : 14 territoires pilotes seront concernés

22 Mars 2021

© Fotolia A l'occasion du Comité interministériel des villes, la ministre chargée de la Ville a annoncé le lancement de "Quartiers productifs" dans 14 territoires pilotes.

Annoncé le 29 janvier dernier dans le cadre du Comité interministériel des villes, "Quartiers productifs", a pour objectifs d’"accompagner les collectivités dans la définition de stratégies territoriales de développement économique" mais aussi de "rendre plus accessible l’offre de dispositifs existants" dans les Quartiers prioritaires de la politique de la ville (QPV). (Source : ministère de la Cohésion des territoires).

Le programme sera déployé, à titre expérimental, dans 14 territoires* dont trois sont situés en Ile-de-France : EPT Est Ensemble, EPT Grand Paris Sud, Orly-Choisy.

Le Premier ministre, Jean Castex, avait d’ailleurs annoncé, lors du Comité interministériel des villes, que le plan de relance de l’économie consacrerait "1 milliard pour accompagner la relance et 2,3 milliards pour améliorer la vie des habitants des 1 514 quartiers prioritaires, en métropole et outre-mer". Trois axes d’intervention avaient alors été dégagés : l'emploi et l'insertion professionnelle des jeunes (plan "#1jeune1solution") ; l'amélioration du cadre de vie et de l'attractivité des quartiers (réhabilitation des logements sociaux et des copropriétés dégradées) ; le renforcement de la cohésion sociale, par le soutien aux acteurs de la solidarité (culture, inclusion numérique, associations de lutte contre la pauvreté).

"Quartiers productifs", porté par le ministère chargé de la Ville, est mis en œuvre par l’Agence nationale de la cohésion des territoires (ANCT), l’Agence nationale pour la rénovation urbaine (ANRU), la Banque des Territoires de la Caisse des dépôts et Bpifrance.

Les quatre priorités du programme sont :

  • le soutien à l’entreprenariat ;
  • le développement du commerce et de l’artisanat ;
  • l’implantation d’activités productives ;
  • la transition numérique.

Nadia Hai, ministre déléguée auprès de la ministre de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales, chargée de la Ville, explique : "trop longtemps l’accompagnement social a été la règle et le développement économique l’exception. Or, ma conviction est que c’est un levier incontournable pour l’attractivité de nos territoires, les emplois, la qualité de vie. Avec ce programme, nous soutenons les collectivités qui se mobilisent pour la vitalité de leurs quartiers". (Source : ministère de la Cohésion des territoires)

Les quartiers prioritaires de la politique de la ville

Les quartiers prioritaires de la politique de la ville sont des territoires d'intervention du ministère de la Ville, définis par la loi de programmation pour la ville et la cohésion urbaine du 21 février 2014.

Leur liste et leurs contours ont été élaborés par le Commissariat général à l'égalité des territoires (CGET), devenu depuis le 1er janvier 2020 l'Agence nationale de la cohésion des territoires (ANCT). Selon le ministère de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales, il y existe 1 514 quartiers prioritaires (qui représentent 5,4 millions de Français soit 8 % de la population) sur le territoire national.

En métropole, en Martinique et à la Réunion, ils ont été identifiés selon un critère unique, celui du revenu par habitants. (Sources : Insee.fr et Data.gouv.fr).

Emmanuelle Vignerot

* Les 11 autres territoires sont : la Métropole Aix-Marseille, la Communauté urbaine d’Arras, Laval Agglomération, la Communauté d’agglomération Maubeuge Val de Sambre, Pays de Montbéliard Agglomération, Montpellier Méditerranée Métropole, le Grand Narbonne, le Grand Nancy, Roubaix, Toulouse Métropole et Saint-Louis de la Réunion.

Tags : QPV | #1jeune1solution | ministère de la ville | plan de relance | RCO