Près d'un infirmier en formation sur trois a déjà travaillé avant d'entrer à l'Ifsi

14 Décembre 2016

Près d'un infirmier en formation sur trois a déjà travaillé avant d'entrer à l'Ifsi © Fotolia Selon la Drees, 31 300 étudiants étaient inscrits en 1ère année dans l’un des 328 instituts de formation préparant au diplôme d'Etat d'infirmier en 2014. Ce sont des femmes pour l’essentiel.

La Drees (Direction de la recherche, des études, de l'évaluation et des statistiques) a publié début novembre une étude sur les infirmiers en formation.

En 2014, un tiers des élèves de première année d'Ifsi (Institut de formation en soins infirmiers) est issu d’une formation préparatoire, et près d'un tiers a déjà eu une période d'activité professionnelle auparavant.

Les élèves infirmiers se distinguent des étudiants des autres filières paramédicales de même niveau sur différents points ;

  • ils sont deux fois moins nombreux à avoir des parents cadres ou de professions intellectuelles supérieures ;
  • parmi les 94 % de nouveaux inscrits ayant le baccalauréat, seul un tiers a obtenu un Baccalauréat général scientifique, contre plus de 80 % dans les autres filières ;
  • les élèves infirmiers sont en moyenne plus âgés, car ils ont plus fréquemment déjà travaillé avant de suivre cette formation ;
  • enfin, la moitié des élèves infirmiers reçoit une aide financière pour ses études, contre un tiers des élèves des autres formations paramédicales.

Progression du nombre d'étudiants

Les études d’infirmiers sont soumises à une réglementation : un arrêté annuel fixe un quota régional, soit un nombre d’étudiants maximum admis en première année d’études. Au titre de l’année scolaire 2014-2015, le quota a autorisé, au niveau national, 31 128 étudiants à entrer en première année d’études préparatoires au diplôme d’Etat d’infirmier (28 500 en 2004).

Par ailleurs, 22 % des nouveaux étudiants de première année ont changé de région pour suivre leurs études, un taux légèrement supérieur à celui de 2004 (17 %). En Ile-de-France, 29 % des étudiants infirmiers n’habitaient pas dans la région l’année précédant leur formation. En revanche, peu d’étudiants franciliens partent étudier dans un autre région (4 %).

Un tiers des élèves qui bénéficient d’une aide financière sont aidés par le Conseil régional et un tiers en tant que demandeurs d’emploi disposent, à ce titre, d’une aide spécifique.

Les élèves infirmiers sont essentiellement des femmes, même si la proportion d’hommes en formation progresse légèrement. Plus l’âge de l’élève à l’entrée en formation en soins infirmiers est élevé, plus la probabilité que ce soit un homme augmente.

Enfin, parmi les 27 213 élèves ayant présenté le diplôme, 25 539 l’ont obtenu, soit un taux de réussite de 94 %. Ce taux est plus élevé chez les femmes (plus de 94 %) que chez les hommes (91 %).

Télécharger l'étude "Profil des infirmiers en formation en 2014" (Drees, nov 2016)

Emmanuelle Vignerot

Tags : formation | paramédical