Pourquoi des employeurs proposent-ils aux salariés de s’engager en VAE ?

24 Juin 2021

Salariés participant à une séance de sensibilisation à la VAE organisée par leur employeur. © Unsplash Plusieurs employeurs de divers secteurs ont expliqué, lors d’une table ronde organisée par Défi métiers le 10 juin, en quoi la VAE était une solution intéressante pour eux comme pour leurs salariés.

Obtenir une certification professionnelle permet aux personnes de sécuriser leur parcours professionnel. Mais coté employeurs, quel est l’intérêt de proposer aux salariés d’obtenir une certification par la VAE (Validation des acquis de l’expérience) ? Lors d’une table ronde organisée par Défi métiers le 10 juin dernier, quatre d’entre eux ont partagé leur regard sur ce dispositif.

Pour Renaud Damesin, directeur du développement des projets public privé chez Adecco, la VAE permet de répondre aux demandes des entreprises clientes et de valoriser le parcours réalisé au fil des missions d’intérim. De plus, à travers la diversité des certifications visées, la VAE offre à l’employeur une vision élargie des activités réalisées, par exemple par les chargés de recrutement en agence. De plus, la situation particulière en 2020 (chômage partiel, financements spécifiques) a offert l’opportunité aux intérimaires en CDI de s’engager en VAE : chez Adecco, 240 d’entre eux ont obtenu la recevabilité et 84 sont passés devant un jury, dont 78 ont obtenu une validation totale, c’est-à-dire l’obtention de la certification visée.    

Pour Frédéric Trolabas, directeur général de la maison Kangourou, réseau de 29 crèches associatives (350 salariés), la VAE se présente aussi comme un attracteur lors des recrutements, un moyen d’évoluer en emploi grâce à l’appui renforcé de l’employeur (50 à 60 heures pendant le temps de travail, accompagnement par un prestataire). De plus, la VAE permet de répondre aux exigences de la réglementation (l’exercice des activités est encadré). Plus de 100 parcours sont envisagés dans le réseau en 2021.  

Pour sa part, Florent Vigneron, DRH de Carrefour Sartrouville (315 salariés), estime que la VAE permet de reconnaître et valoriser les compétences dont font preuve les personnes et leurs équipes. De plus, le dispositif facilite la mobilité professionnelle entre les métiers, jouant ainsi « le rôle de passerelle ». Dix hôtesses de caisse ont ainsi obtenu un bac professionnel « alors qu’écrire en français n’était pas aisé pour elles ! » indique Florent Vigneron. 

Quant à Brahim Messaouden, porteur du projet VAE au syndicat Force Ouvrière, il souligne que la VAE se présente comme une clé de sécurisation du parcours professionnel en suite de mandat. Elle constitue un bon moyen pour les syndicalistes de valoriser les activités réalisées en cours de leur mandat et de renforcer leur confiance en eux.  

Pour l’ensemble des employeurs présents autour de la table, la clé de l’engagement en VAE des salariés repose sur trois axes : la qualité de la communication en direction des salariés ; l’importance du diagnostic de situation personnelle ; et l’accompagnement assuré par le collectif (employeur, manager et collègues) et par le tiers expert.

Françoise Lemaire

Tags : VAE | VAE collective | salariés | mobilité professionnelle