Parution de la troisième édition du Guide du routard de l’alternant

24 Juin 2022

Le 21 juin 2022, présentation de la nouvelle édition du Guide du Routard de l’apprentissage © Alexandre Krassovski (Walt) Walt., qui regroupe des acteurs de l’alternance, et les éditions Hachette ont présenté la troisième édition du Guide du routard de l’alternant, mardi 21 juin.

La version mise à jour de ce Guide du Routard contient notamment de nombreux conseils pratiques (conditions d’accès, aides financières, salaire, aides pour passer son permis…) et un annuaire détaillé des centres de formation en alternance par région, département et ville ou encore des témoignages de parents et de jeunes sur leurs parcours, leurs difficultés et leurs réussites. « Aujourd’hui, on parle de l’apprentissage constamment, a remarqué Yves Hinnekint, président de Walt. Qui l’eut cru ? ». Il a salué « une réussite collective », alors que le nombre d’alternants a atteint les 718 000 en 2021. « C’est un système rentable pour les jeunes, les entreprises et le gouvernement ».

Briser la fatalité

Muriel Pénicaud, ancienne ministre du Travail, a insisté sur l’importance de la réforme de l’apprentissage : « notre stratégie était de faire baisser le chômage de masse pour briser la fatalité à laquelle on se résignait depuis plus de 30 ans ». Elle a constaté que « les pays qui ne connaissaient pas le chômage de masse chez les jeunes étaient aussi ceux qui avaient beaucoup d’apprentis, comme la Suisse ». Toutefois, cette réforme totale reposait sur un pari, « celui de savoir si les acteurs allaient jouer le jeu ». Comme cela a été le cas, « le fait de libérer le système a permis d’ouvrir un champ d’initiatives ». L’objectif affiché est désormais d’atteindre 1 million d’apprentis. Elle a toutefois remarqué qu’il restait des domaines à investir : les jeunes handicapés ne représentent que 1 % des jeunes en CFA alors qu’ils sont 8 % de la population. Les femmes ne sont qu’un tiers et leur part diffèrent grandement selon les domaines. Et enfin il reste le chantier de la reconnaissance des mobilités à l’étranger.

Solution pour la croissance

Pour Thibault Guilluy, haut-commissaire à l’emploi et à l’engagement des entreprises, « la réforme a démontré que l’apprentissage pouvait être une solution pour la croissance ». « Le guide de l’alternant est un outil concret utile à tous les jeunes, qui montre que l’apprentissage est à la portée de tous quel que soit leur parcours et l’avenir auquel ils se destinent ». Le haut-commissaire a noté une mobilisation « très importante » des entreprises sur la question ce qui contribue à faire de l’apprentissage « une voie d’excellence dans tous les secteurs ». Tony Estanguet, triple champion olympique et triple champion du monde, et président de Paris 2024 est le parrain de cette troisième édition, ce qui pour Thibault Guilluy « ouvre le champ des possibles ». « Nous travaillons à un programme d’inclusion par le sport. On ne sait pas encore récolter la capacité des clubs de sport à développer des compétences, et on se prive de talents ». L’inclusion par le sport est un « défi » qui peut permettre aux jeunes de se reconnecter à l’emploi, le stage ou l’apprentissage.

Valeurs d’excellence

« Le sport transmet des valeurs d’excellence, de respect, de collectif, a rappelé Tony Estanguet dans un message vidéo. Comme en entreprise, la collaboration est essentielle pour développer ses compétences ». Le comité d’organisation des Jeux Olympiques recrute lui-même 80 alternants en septembre 2022 parmi les 700 salariés. Un chiffre qui devrait atteindre les 4 000 emplois en 2024.

Sarah Nafti (Centre Inffo pour Défi métiers)

Tags : Walt. | Guide du routard | alternance