Parcours des réfugiés : la Direccte et l'Ofii du Val-d'Oise outillent les prescripteurs

09 Avril 2019

Parcours réfugiés : La Direccte et l'Ofii du Val-d'Oise outillent les prescripteurs © Défi métiers Les séminaires d'information mis en place par la Direccte UT 95 offrent des repères juridiques et pratiques pour accompagner les réfugiés dans l'apprentissage du français et l'accès à l'emploi dans le Val-d'Oise.

Le Comité interministériel à l'intégration du 5 juin 2018 a réaffirmé les attentes relatives à l'intégration des bénéficiaires de la protection internationale. Accompagner l'insertion de ces publics constitue une obligation, rappelait le Préfet délégué à l'égalité des chances, Sébastien Jallet, au lancement du séminaire consacré à l'insertion des réfugiés, le 2 avril.

Une instance de pilotage réunit déjà la Préfecture du Val-d'Oise, la Direction départementale de la Cohésion sociale (DDCS), l'Ofii et la Direccte ; elle associe notamment Pôle Emploi, l'Afpa, le Conseil départemental, autour de 4 thèmes : logement, insertion professionnelle et linguistique, droits sociaux et santé, sport et culture.

La Direccte a présenté les expérimentations territoriales aux prescripteurs présents. L'articulation avec le Parcours d'intégration par l'acquisition de la langue est particulièrement attendue, de même qu'une meilleure connaissance des métiers en tension et l'innovation dans les réponses aux appels à projets (NEET, réfugiés).

Politique d'intégration et droit au séjour

La présentation de la réforme de la politique d'intégration par l'Ofii a été complétée par un panorama détaillé des étapes de la demande d'asile et de la délivrance des titres de séjour par les services de la Préfecture.

L'entrée en vigueur du nouveau marché linguistique de l'Ofii, porté par Ressources Formation sur le Val-d'Oise, va permettre de dresser un parcours linguistique pour les signataires du Contrat d'intégration républicaine ne maîtrisant pas le niveau A1, avec poursuite vers les niveaux A2 et B1.

Hébergement et parcours emploi

La DDCS, en charge du plan Hébergement sur le département, a insisté sur l'importance de sécuriser les parcours Logement à partir des structures d'accueil des réfugiés, le développement d'une offre et l'articulation avec l'insertion professionnelle stable et durable.

Le projet « Emploi et Toit », porté par Agro-Form avec le soutien du Conseil départemental 95 et de l'Ofii, illustre la nécessaire interaction entre l'apprentissage de la langue, l'emploi et l'indispensable sécurisation par le logement. Sur 100 personnes orientées et évaluées, 14 ont intégré ce dispositif alternant formation en français, intégration en entreprises avant embauche et accès au logement hors Ile-de-France.

Outiller les acteurs

La Direccte et la DRJSCS ont pour objectifs d'accompagner le développement de l'offre de formation territoriale. Trois acteurs étaient conviés à présenter les ressources à disposition :

  • outils et interventions de professionnalisation, par le Centre de ressources illettrisme et maîtrise de la langue ; appui des coordinations linguistiques du département pour l'orientation des publics (mission de cartographie actuellement en cours avec Réseau Alpha) :
  • site de Réseau Alpha permettant une recherche géolocalisée des structures de proximité et de l'offre (français à visée professionnelle, à visée sociale et d'autonomie, etc.), ressources pour les professionnels (boite à outils, etc.) ;
  • cartographie linguistique portée par Défi métiers, en complémentarité, permettant la poursuite de parcours (accès aux certifications de français, etc.) et l'articulation avec l'offre conventionnée (Région, Pôle Emploi, etc.).

Stephan de Ribou, sous-préfet en charge de l'intégration auprès du Préfet de Région, concluait par la nécessité de promouvoir les dispositifs (Pial, Bop 104, etc.) pour construire une offre linguistique en articulation avec les formations qualifiantes et l'emploi. L'identification de l'offre existante et sa diffusion auprès des prescripteurs sont indispensables pour mieux répondre aux besoins des réfugiés.

Christine Barret-Labre

Tags : apprentissage du français | Direccte | cartographie | refugiés