Outiller les référents du Prij au repérage des situations d'illettrisme

26 Mars 2019

© Fotolia Lundi 1er avril démarre une expérimentation qui vise à professionnaliser des acteurs de l'insertion face aux situations d'illettrisme.

Une action expérimentale, destinée aux référents de parcours volontaires du Plan régional d’insertion pour la jeunesse (Prij), est actuellement en cours de réalisation en Ile-de-France. Elle vise l'accompagnement et la professionnalisation de ces référents (conseillers insertion, éducateurs, coach sportif, etc.) pour qu'ils puissent contribuer à sortir un groupe de jeunes de la situation d'illettrisme.

Cette action, financée par la Direccte, fait l'objet d'un partenariat entre le Centre de ressources illettrisme et maîtrise de la langue (CDRIML) et Défi métiers. Les deux structures se sont rendues sur site pour observer et questionner les référents sur cette thématique et ainsi concevoir les séances de formation au  plus près de la réalité de terrain.

Les objectifs visent à :

  • développer une pratique d’accompagnement d’une cohorte de jeunes, assurée par des référents parcours, professionnalisés sur la remédiation autour des savoirs de base ;
  • améliorer la connaissance des référents de parcours en matière de dispositifs pour une meilleure sécurisation des parcours des bénéficiaires ;
  • organiser un suivi personnalisé (individuel et collectif) de cette expérimentation, assorti d’une évaluation avant généralisation.

Pour répondre à ces objectifs, l’action s’organise en cinq temps : identifier, outiller, former, accompagner et évaluer.

Le premier temps de cette expérimentation démarre dès le 1er avril par une formation au repérage des jeunes suivis dans le cadre du Plan régional d'insertion pour la jeunesse (Prij). Cette formation concerne des référents volontaires (éducateurs PJJ - Protection judiciaire de la jeunesse, animateurs jeunesse, adultes relais, coach sportif, conseillers insertion, etc.). Elle se propose de les aider à repérer les situations d’illettrisme du jeune à partir des indices d’alerte en rapport à un contexte. Il s'agit d'identifier des difficultés d’expression et de compréhension (orales et écrites), des scènes de repérage dans le temps, dans l’espace, des problèmes de mémorisation, de repérer des stratégies d’évitement et de contournement du jeune pour cacher ses difficultés face à l’écrit.

Un espace illettrisme est d’ores et déjà accessible sur la plateforme collaborative piloté par la Préfecture de région et développée par Défi métiers. Elle propose de multiples informations et ressources sur la thématique et permet d’accéder au formulaire d’inscription.

Cette action est gratuite avec une obligation d'inscription à partir de ce lien : s'inscrire

Faïssa Moustapha

 

Tags : illettrisme | professionnalisation | insertion des jeunes | Défi métiers | PRIJ