Osee, une formation préqualifiante qui valorise les acquis de l’expérience

20 Janvier 2022

© ATD Quart Monde Lauréat du Plan d’investissement dans les compétences (PIC) 100 % inclusion, ce parcours de 15 mois porté par ATD Quart Monde et le Greta MTE 93 accueille les jeunes de quartiers prioritaires de la ville et personnes précaires.

Ils seront entre 35 et 40. Eux, ce sont les personnes retenues dans le cadre de la 2e et dernière promotion d’Osons les savoirs de l’expérience de l’exclusion (Osee). Cette formation préqualifiante vise à ouvrir les portes des métiers de l’intervention sociale (moniteurs éducateurs, assistants éducatifs et sociaux…) à des jeunes issus des quartiers prioritaires de la ville et à des personnes en grande précarité accompagnées par ATD Quart Monde.

Ils viennent d’Ile-de-France, de Bretagne, d’Occitanie ou encore des Hauts-de-France ou d’Auvergne-Rhône-Alpes, et, pendant 15 mois, ils suivront un cursus concocté par ATD Quart Monde et le Greta MTE 93. Son objectif : valoriser les compétences acquises grâce au vécu pour des personnes en échec scolaire et en grande difficulté sociale pour, ensuite, envisager un projet professionnel adapté.

« Phase d’amorçage »

Quelques changements dans le déroulé sont intervenus entre la première promotion, sortie à l’automne dernier, et celle qui débute son parcours. A commencer par la mise en place, de janvier à mars, d’un premier temps destiné à la construction d’une dynamique de groupe, ce qui a pu manquer précédemment. « Nous travaillerons, au cours de cette phase d’amorçage, la valorisation de leurs savoirs, la confiance en soi et la prise en main des outils numériques », indique Pascale Budin, coordinatrice du projet au sein d’ATD Quart Monde.

A partir de mars, la formation préqualifiante proprement dite débutera, assurée en partenariat avec le Greta MTE 93. Pour concevoir le programme, il s’est appuyé sur le Certificat de connaissances et de compétences professionnelles (CléA). Mais en l’adaptant : « Les personnes accueillies ont un parcours chaotique. Il convient donc de leur redonner confiance dans leur capacité à apprendre tout en leur apportant des connaissances plus pédagogiques, décrypte Sophie Rey, coordinatrice d’actions de formation au sein du Greta. Nous nous appuyons beaucoup sur des situations professionnelles pour faire passer les contenus. » Le cycle inclut aussi de nombreux stages.

23 sorties positives

Les 3 derniers mois, eux, sont consacrés aux candidatures au sein des établissements de formation et à une phase de transition. Sur l’ensemble du parcours, des bénévoles, personnes ressources d’ATD Quart Monde, assurent un accompagnement individualisé à chacun : « Ces appuis s’avèrent très importants », souligne Sophie Rey qui ajoute : « Ce cursus a permis de belles rencontres entre professionnels de la formation et militants de la lutte contre la précarité. »

A l’issue de la première promotion, 15 personnes précaires sont entrées ou en passe de le faire dans un cursus de formation en travail social, de même que 3 jeunes issus des quartiers prioritaires de la ville, tandis que 5 autres jeunes ont trouvé un autre emploi.

Sophie Massieu (Centre inffo pour Défi métiers)

 

Tags : métier du social | Greta | quartier prioritaire | jeune | accompagnement vers l’emploi