Meaux : les premiers élèves du pôle de formation des métiers de l’aérien arrivent à la rentrée

08 Août 2019

© Adobe Stock Jeudi 20 juin 2019, au Bourget, la création du pôle de formation des métiers aériens du Pays de Meaux a été actée. Les premiers élèves arriveront à la rentrée 2019.

À l’occasion du salon du Bourget, Jean-François Copé a signé une convention avec l'Education nationale, le Groupe ADP, Air France Industries, Dassault Aviation, la Banque des territoires… Dix-neuf partenaires au total pour lancer le projet du nouveau pôle de formation des métiers aériens du Pays de Meaux. Le pôle Georges Guynemer sera hébergé en premier lieu au lycée Pierre de Coubertin. Dès la rentrée, il accueillera une première promotion d’élèves qui se formeront dans le secteur de l’industrie et de la maintenance aéronautique. La nouvelle structure s’appuiera notamment sur un Bac Pro aéronautique option avionique, le seul d’Ile-de-France en formation pour adulte. A la rentrée suivante, le lycée Baudelaire dispensera les formations autour des métiers de la plateforme aéroportuaire (sécurité, stewart, etc.). Il s’agit, selon l’agglomération, du premier pôle de formation public en France sur les métiers de l'aéronautique et de l'aéroportuaire. Les autres pôles proposant des formations sur les deux filières étant portés par le privé.

Un secteur en tension

« Les métiers de l’aérien peinent à recruter surtout dans le domaine de la production. Il y a souvent un défficit d’image et d’attractivité et le pôle de formation compte répondre à une demande extrêmement large », précise Eric Trappier, dirigeant du Groupement des industries françaises de l’aéronautique et du spatial (Gifas). Le pôle est par ailleurs idéalement placé : à 25 minutes de l’aéroport Charles-de-Gaulle, du futur Terminal 4, ou encore des filières implantées de ce côté de l’Ile-de-France, comme Safran.

50 millions d’euros d’investissements

Afin perfectionner sa qualité de formation, de nombreuses transformations seront apportées au Le lycée Pierre-de-Coubertin dans les prochaines années. Cette rénovation totale sera complétée par la construction de nouveaux bâtiments pour créer ainsi un véritable « campus de l’aéronautique » dont les formations proposées iront du CAP à Bac+5.

Les étudiants pourront notamment travailler dans des hangars capable d'abriter d'imposantes pièces d'avion. Un projet dont le coût avoisinera les 50 millions d’euros.

Jonathan Singaye

Tags : aérien | aéronautique | meaux | Air France | formations