L’Europe optimise le réseau d’aide à la recherche d’emploi Eures

31 Mars 2016

© Fotolia Le Conseil européen a récemment adopté une réforme visant à optimiser Eures, le réseau européen d’aide à la recherche d’emploi.

Bien que l’Union européenne dispose d’un marché commun, il n’est pas aisé de trouver un emploi dans un autre pays.

Actuellement, 7,5 millions d’Européens travaillent dans un pays membre de l’Union européenne autre que leur pays de résidence, ce qui représente 3,1 % de la population active. Ce chiffre pointe la faible mobilité des actifs au sein de l'Union, alors que dans le même temps, on dénombre près de 2 millions de postes non pourvus en Europe.

C’est pour cette raison que la Commission européenne a souhaité améliorer la performance du réseau Eures.

Augmenter la diffusion des offres d’emploi

Créé en 1993, Eures est un réseau de coopération visant à faciliter la liberté de mouvement des travailleurs au sein des 28 États membres de l'Union européenne, de la Suisse, de l'Islande, du Liechtenstein et de la Norvège. C'est également un portail web consacré à mobilité de l'emploi en Europe.

Le Conseil de l’Union européenne a adopté, le 15 mars dernier, une proposition visant à améliorer les performances du réseau Eures. Cette proposition avait préalablement été adoptée par le Parlement européen le 25 février.

Le réseau Eures sera dorénavant ouvert à de nouveaux partenaires, comme les organismes privés actifs dans le domaine de l’emploi. Le nombre d’offres publiées augmentera. Et le portail internet, en proposant une concordance automatique entre les candidats et les emplois, garantira une meilleure adéquation entre l'offre et la demande. Enfin, tous les avis de postes vacants publiés par les bureaux de l’emploi publics dans les États membres de l’Union seront diffusés à l’échelle européenne sur ce portail web.

En savoir plus

Christophe Lacôte

Tags : Eures | réseau d'aide de recherche d'emploi | mobilité européenne | accès à l'emploi