Les PME s'intéressent de plus en plus aux effets de la formation

12 Février 2015

Les PME s'intéressent de plus en plus aux effets de la formation © Fotolia Interrogées sur leurs pratiques d'évaluation, les entreprises apparaissent de plus en plus attentives aux effets des formations qu’elles mettent en place.

Les enquêtes européennes CVTS (voir encadré) permettent d’approcher la manière dont les entreprises perçoivent la formation et à quelles fins elles forment les salariés. En outre, elles montrent que les entreprises cherchent à évaluer les formations suivies par leurs personnels, et ce de plusieurs manières. Ces dé­marches d’évaluation peuvent constituer des indicateurs de l’attention portée aux effets des formations, même si elles ne permettent pas d’en observer le détail des outils ou les modalités. Force est de constater qu'entre 2005 et 2010, cette préoccupation se renforce, et ce avant même la mise en œuvre de la réforme de 2014.
 
Dans une synthèse des résultats consacrée aux entreprises françaises, le Cereq constate que si la part d’entreprises ayant organisé des formations pour leurs salariés a peu évolué entre 2005 et 2010, les entreprises se disent plus sensibles aux liens entre leurs efforts de formation et leurs résultats économiques. En 2010 comme en 2005, les trois quarts des entreprises forment au moins un de leurs salariés, et la proportion de celles qui déclarent évaluer les effets des formations est en hausse. Sur cette période, les pratiques d’éva­luation semblent se diffuser nettement plus vite dans les petites entreprises que dans les grandes.
 
Ainsi, évaluer la satisfaction des participants à l’issue de leur formation est une pratique qui s'est généralisée dans les grandes entreprises (en 2010, 90 % des entreprises d’au moins 500 salariés me­surent la satisfaction des formés), mais qui s’est particulièrement répandue dans les entreprises formatrices les plus petites : entre 2005 et 2010, la part d'entreprises de 10 à 49 salarié évaluant ce point est passée de 43 % à 65 %.

Les enquêtes CVTS (Continuing Vocational Training Survey) interrogent les entreprises sur la formation professionnelle qu’elles financent partiellement ou en totalité pour leur personnel. Ces enquêtes européennes sont pilotées en France par le Céreq en concertation avec la DARES. Ce sont les chefs d’entreprises ou les responsables de formations qui répondent à l’enquête.

 
En savoir plus : Bref Céreq , n° 330 , 2015
 
Faïssa Moustapha

Tags : PME