Les inégalités d’accès au marché du travail en France

07 Mars 2016

Les inégalités d’accès au marché du travail en France © Fotolia Dans sa note « Marché du travail : un long chemin vers l’égalité » publiée le 18 février 2016, France Stratégie analyse l’évolution des inégalités d’accès à l’emploi entre les hommes et les femmes sur une période 25 ans (1990-2014).

« Pour trouver un emploi (bien rémunéré) en France, mieux vaut être un homme, sans ascendance migratoire », tel est le constat de France Stratégie dans son analyse économétrique. Les inégalités sur le marché du travail régressent mais les discriminations persistent.

Les femmes, les personnes issues de l’immigration et les habitants de certains quartiers défavorisés connaissent toujours des difficultés d’accès à l’emploi et une insertion dans l’emploi de moindre qualité, en termes de contrat de travail et de salaire.

Les hommes originaires des Dom (Départements d’outre-mer) et du continent africain sont pénalisés : des salaires plus faibles, un sur-chômage important, et un moindre accès aux postes les mieux rémunérés. Leur situation s’est même dégradée, d’après certains indicateurs, depuis la crise de 2008.

Les femmes ont un taux d’activité toujours inférieur de 10 points à celui des hommes et des salaires très inférieurs à poste donné. Elles ont un accès difficile aux postes les mieux rémunérés alors qu'elles appartiennent à la catégorie qui accède le plus souvent au bac sur la période 1990-2014, et sont en moyenne plus diplômées que les hommes.
Les taux de temps partiels féminins sont supérieurs de 20 points alors que l’emploi à temps partiel masculin est quasiment inexistant, excepté pour les hommes originaires du continent africain.

En revanche, le sur-chômage des femmes sans ascendance migratoire semble avoir quasiment disparu sur la période récente.

Selon France Stratégie, l’ensemble de ces discriminations induit des coûts économiques, pour les individus, les employeurs et la société.

En réponse à une demande formulée par les ministres du Travail et de la Ville, l’organisme s’attachera dans les prochains mois à analyser les mécanismes en jeu et à en évaluer le coût (impact sur la quantité de travail, la productivité, le niveau de connaissance et les finances publiques).

Pour en savoir plus : Marché du travail : un long chemin vers l'égalité

Céline Desserre

Tags : discrimination | inégalité | accès à l'emploi