Les écarts de salaires femmes-hommes diffèrent d’une zone d’emploi à l’autre

11 Janvier 2016

Les écarts de salaires femmes-hommes différent d’une zone d’emploi à l’autre © Fotolia La Dares vient de publier un document d’étude qui compare et analyse les écarts de salaires en 2010 entre les femmes et les hommes par zone d’emploi. Peu d’études ont été réalisées sur le sujet en France.

En 2010, les écarts de salaires femmes-hommes sont très différents d’une zone d’emploi à l’autre (1,6 % à 26,9 % en faveur des hommes, la moyenne nationale avoisinant les 20 %).
Les écarts de salaires les plus importants sont relevés en Alsace, tandis qu’à la Réunion, ils sont très faibles.

Cette hétérogénéité est en partie « le reflet du poids plus ou moins important » au niveau local des déterminants structurels classiques des salaires, à savoir les caractéristiques des salariés (âge, catégorie socioprofessionnelle), le type d’emploi occupé, l’entreprise employeuse (taille, secteur d’activité, couverture par un accord de branche) et le niveau moyen des salaires dans la zone d’emploi.

La maille géographique retenue est celle de la zone d’emploi. Elle se définit comme un espace géographique à l’intérieur duquel la plupart des actifs résident et travaillent et dans lequel les établissements peuvent trouver l’essentiel de la main d’œuvre nécessaire pour occuper les emplois offerts.

Ce découpage en zones d’emploi apparaît le plus pertinent pour restituer fidèlement le fonctionnement local du marché du travail.

La typologie territoriale des 321 zones d’emploi étudiées permet d’identifier cinq profils types de zones d’emploi au regard des écarts des salaires femmes-hommes :

  1. Les grandes agglomérations urbaines ;
  2. Les villes de taille moyenne principalement ouvrières ;
  3. Les zones à prédominance ouvrière peu denses ;
  4. Les zones à forte proportion de CDD ;
  5. Les Dom.

En neutralisant les effets de structure d'emploi, « les écarts de salaires entre les femmes et les hommes se réduisent de plus de la moitié (55 %) dans la zone des grandes agglomérations urbaines, de 46 % dans celle des villes de taille moyenne et de 41 % dans les zones à prédominance ouvrière peu denses. Dans les zones à forte proportion de CDD et dans les Dom, cette réduction des écarts s’établit à 38 % et 31 % ».

Pour en savoir plus : Les écarts de salaires femmes-hommes en 2010 : Disparités territoriales par zone d’emploi, Dares, Document d'études n° 196, décembre 2015

Céline Desserre

Tags : égalité hommes-femmes | égalité professionnelle | inégalité | salaire