Les E2C appellent à pérenniser leurs financements

19 Septembre 2017

© Fotolia Le réseau des Ecoles de la 2ème chance (E2C), qui publie ses résultats financiers, alerte sur la diminution des contributions de ses financeurs historiques.

Les Ecoles de la 2ème chance (E2C), réseau de 118 établissements accompagnant chaque année 15 000 jeunes en situation de décrochage scolaire, ont publié le 30 août dans un communiqué leurs résultats financiers pour l’année 2016.

Des financements en recul

L’activité du réseau des E2C a représenté l’an passé un total de 74,8 millions d’euros, dont 83 % apportés par les Régions, l’Etat, l’Europe et les collectivités. Les produits issus de la taxe d’apprentissage représentent par ailleurs 5,5 % du total.

La participation de ces financeurs historiques est néanmoins en baisse ces dernières années. Les financements des collectivités (9,2 % du budget total des E2C), notamment, ont significativement régressé : de 16 millions d’euros en 2009 à 9,2 millions d’euros en 2016.

L’apport de l’Etat (27,9 % du budget total) et des Régions (31,5 % du budget) recule également, avec une baisse respective de 400 000 euros et de 1 million d’euros entre 2015 et 2016.

Sécuriser le développement des E2C

Le réseau des E2C continue à essaimer : entre 2014 et 2016, ce sont 11 nouveaux sites-écoles qui ont vu le jour. Il affiche également des résultats satisfaisants : l’an passé, le taux de sorties positives des stagiaires après accompagnement post-formation a été de 62 %.

Aussi, pour poursuivre le développement du réseau, son Président Alexandre Schajer appelle-t-il, notamment, à « pérenniser la structure de financement des E2C en analogie avec les dispositions conventionnelles de l’alternance », ainsi qu’à « clarifier les zones de ‘’concurrence’’ entre les dispositifs ».

Autre revendication : « définir les conditions de l’essaimage des E2C sur le territoire national », alors que 25 000 jeunes sont potentiellement concernés par le dispositif.

Consulter le communiqué

Raphaëlle Pienne
 

Tags : E2C | décrochage scolaire | formations | financement des formations