Les CDD tremplins en entreprises adaptées, une opportunité pour déployer des formations (Jeudi de l’Afref)

20 Octobre 2020

Les CDD tremplins en entreprises adaptées, une opportunité pour déployer des formations (Jeudi de l’Afref) © Alex Mecl (Unsplash) L’expérimentation des CDD tremplins se déploie dans les entreprises adaptées. Elle prend la forme de mises à disposition en entreprises ordinaires et permet la mise en place de formations sur mesure.

Le CDD tremplin, dispositif créé par la réforme des entreprises adaptées de 2018, est une expérimentation qui vise à faciliter, pour les salariés handicapés, le passage vers le milieu ordinaire. Les entreprises adaptées doivent accompagner ces salariés en contrat à durée déterminée, les faire monter en compétences et les préparer aux conditions de travail en milieu ordinaire.

« Cette mission d’accompagnement et de placement est un nouveau métier pour les entreprises adaptées », soulignait Sébastien Citerne, délégué général de l’Unea (Union nationale des entreprises adaptées), invité par l’Afref lors d’une matinée sur l’entreprise inclusive qui s’est tenue jeudi 15 octobre.

A ce jour, 250 entreprises adaptées (sur 800) sont engagées dans l’expérimentation et 1 000 CDD tremplins ont été signés. Avec des approches et des stratégies différentes.

L’entreprise adaptée peut partir de l’expression du projet personnel du salarié, lui proposer un parcours de formation, et chercher avec lui un emploi en milieu ordinaire. « Une autre stratégie consiste à identifier les besoins des entreprises qui pourraient recruter des personnes handicapées, explique Sébastien Citerne. L’entreprise adaptée sélectionne des candidats en fonction des compétences recherchées, les recrute en CDD tremplin, puis effectue une remise à niveau et une mise en situation professionnelle. C’est une stratégie qui donne de bons résultats en un temps assez court. »

Formation sur mesure

C’est l’approche utilisée par l’Association pour l’insertion et la réinsertion professionnelle et humaine des handicapés (ANRH), qui gère plusieurs entreprises adaptées. « Pour quatre CDD tremplins en contrat d’un an chez nous, nous avons organisé une formation à la relation client multi-modale, sur mesure, dispensée par un organisme que nous avons sélectionné », explique Caroline Pansard, chargée de mission CDD tremplin pour l’ANRH. « Le but est de pouvoir les positionner en prestation de service dans une entreprise partenaire qui a des besoins de recrutement sur ces métiers. Cette entreprise d’accueil a continué à les former pendant quinze jours sur les process et les outils, avant la mise à disposition. »

La chargée de mission rencontre les salariés chaque semaine sur leur lieu de travail. La plupart ont des handicaps psychiques et ne trouvaient pas d’emploi en milieu ordinaire. « Ce dispositif est formidable, on peut mobiliser des financements complémentaires via le Plan d’investissement dans les compétences, on a les moyens de monter des parcours de formation intéressants, j’ai même mobilisé de la validation des acquis de l’expérience. »

Mais elle n’est pas convaincue que les entreprises bénéficiant de ces mises à disposition jouent le jeu et recrutent ces salariés à la fin de leur CDD. « Nous allons proposer des sensibilisations au handicap psychologique, car les employeurs le connaissent mal et en ont peur. » Pour les rassurer, l’ANRH souhaiterait que l’accompagnement des salariés puisse se poursuivre de manière pérenne, une fois en CDI dans l’entreprise d’accueil, par le biais du dispositif emploi accompagné.

Mariette Kammerer (Centre inffo pour Défi métiers)

 

Tags : CDD Tremplins | afref | inclusion | handicap