Le Volontariat territorial en administration (VTA)

23 Avril 2021

© Adobe Stock Le ministère de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales a lancé, le 14 avril dernier, le Volontariat territorial en administration (VTA).

Ce contrat de travail à durée déterminée (de 12 à 18 mois et au moins 75 % d'un temps plein) permet aux collectivités rurales d'embaucher des jeunes diplômés de 18 à 30 ans (Bac +2 minimum en droit public ou droit des collectivités locales, gestion de projets, urbanisme, ingénierie des travaux publics ou développement territorial, etc.). Elles recevront une aide financière de 15 000 € par an dans les trois mois suivant la signature du contrat.

« Inscrit dans l'agenda rural du gouvernement, le Volontariat territorial en administration (VTA) vient compléter les services d’ingénierie de l’Agence nationale de la cohésion des territoires (ANCT) pour répondre aux besoins très importants des collectivités ». (Source : Service public).

La première campagne de recrutement est ouverte depuis le 1er avril et jusqu’au 30 juillet 2021. Une plateforme dédiée permet de publier des offres de missions et de déposer des candidatures.

Les missions pourront être de plusieurs ordres :

  • réalisation d’un plan stratégique d’investissement pluriannuel ;
  • réalisation d’un projet de territoire, en particulier dans le cadre de l’élaboration des Contrats de relance et de transition écologique (CRTE) ;
  • soutien au déploiement des programmes de l’Agence nationale de la cohésion des territoires ;
  • préparation des dossiers de subvention des différents financeurs (Etat, Union européenne, collectivités territoriales, etc.) et appui aux équipes et aux élus dans le montage des projets ;
  • réalisation d’une veille juridique et financière, notamment pour identifier les financements accessibles.

Les collectivités territoriales rurales concernées sont les établissements publics de coopération intercommunale, les communes, les Pôles d’équilibre territoriaux et ruraux (PETR).

Pour plus d’informations, consulter le site Service public.

Emmanuelle Vignerot

Tags : collectivités locales | jeunes diplômés | volontariat | RCO