Le SPIE est déployé dans 31 nouveaux territoires

27 Avril 2021

© Fotolia Après une expérimentation dans 14 territoires en février 2020, le Service public de l’insertion et de l’emploi (SPIE) est désormais déployé dans 31 nouveaux territoires.

Le Gouvernement avait lancé, en décembre 2020, un Appel à manifestation d'intérêt (AMI) pour le déploiement du Service public de l'insertion et de l'emploi (SPIE).

Au préalable, 14 territoires avaient expérimenté, en février 2020, la mise en place du SPIE.

En 2021, 31 nouveaux territoires, dont 3 franciliens, ayant répondu à l'AMI, ont été retenus : Allier, Alpes de Haute Provence, Alpes-Maritimes, Ardennes, Aude, Aveyron, Bouches-du-Rhône, Calvados, Charente, Charente-Maritime, Collectivité européenne d’Alsace, Côte d’Or, Doubs, Drôme, Essonne, Eure, Guyane, Haute-Saône, Landes, Loiret, Loir-et-Cher, Marne, Mayenne, Oise, Orne, Pas-de-Calais, Puy-de-Dôme, Sarthe, Yvelines, Tarn et Val d’Oise.

Un budget total de 30 millions d’euros sera consacré au déploiement du SPIE dont la moitié servira à soutenir la mise en œuvre des projets dans les territoires retenus. Les autres 15 millions d’euros serviront, eux, à l’accompagnement technique national, notamment les solutions numériques.

Les actions proposées par les 31 territoires sont :

1. Un diagnostic pour concrétiser son projet de reprise d’activité : les personnes se verront proposer une même méthode de diagnostic quelles que soient les structures qui les accompagnent (Département, Pôle emploi, Mission locale, Cap Emploi, Plie, etc.) ; ces entretiens de diagnostic et projet seront réalisés conjointement par un spécialiste des champs social et professionnel.

2. La coordination et le suivi partagé du parcours : un point de situation de toutes les personnes accompagnées sera systématisé afin de s’assurer qu’elles ont des entretiens réguliers, que les délais sont réduits entre chaque étape du parcours ; des groupes de professionnels de différentes structures seront organisés pour qu’ils identifient, ensemble, des solutions pour les personnes rencontrant le plus de difficultés dans leur retour à l’activité ; il sera proposé aux personnes de continuer d'être accompagnées dans les premiers mois de leur reprise d’activité.

3. La coordination et la connaissance de l’offre : sur le territoire, des solutions d’insertion dans les champs social et professionnel seront recensées ; la mobilisation des entreprises pour favoriser le retour à l’emploi dans les secteurs en tension, via les immersions et la formation, sera organisée ; de nouvelles offres d’accompagnement seront conçues par tous les acteurs.

4. Une méthode d’accompagnement : les usagers seront associés à l’évaluation des accompagnements ; la formation et les temps d’échanges conjoints entre les professionnels des différents acteurs seront développés.

Par ailleurs, des modalités d’évaluation participative seront prévues et définies avec les territoires sélectionnés et une étude d’impact auprès des bénéficiaires sera réalisée en complément du suivi des indicateurs de résultats et de moyens.

Emmanuelle Vignerot

Tags : service public de l'insertion et de l'emploi | territoires | emploi | insertion | RCO