Le programme Hope de l’Afpa favorise l’insertion des réfugiés par l’apprentissage d’un métier

13 Mars 2018

Le programme Hope de l’Afpa favorise l’insertion des réfugiés par l’apprentissage d’un métier © Afpa Faciliter l’insertion des réfugiés par l’apprentissage d’un métier, tel est l’objectif du programme Hope, une démarche partenariale initiée par l’Afpa. À Stains, une douzaine d’entre eux sont hébergés, espérant une nouvelle vie.

Ils étaient étudiants au Tchad, salariés en Guinée, vendeurs en supermarché en Afghanistan. Ils sont aujourd’hui hébergés au centre Afpa de Stains pendant la durée de leur formation. Ils bénéficient du programme Hope (Hébergement, orientation parcours vers l’emploi), mis en place par l’Afpa suite à un appel à projets du FPSPP, après le succès de l’expérimentation Pilote (Programme d’insertion par le logement, l’orientation et le travail), menée en lien avec le Faf.TT, l’Opca du travail temporaire.

Fuyant guerre et torture

Agencer les commandes sur la palette, emballer, étiqueter, faire des allers retours entre la zone de stockage et celle de préparation… tel est le futur auquel aspire Omar B, 33 ans, qui a quitté la Guinée Conakry pour la France il y a trois ans, laissant derrière lui sa femme et ses trois enfants. Dans la salle d’accueil du centre de Stains, il évoque sans ciller son parcours d’opposant politique. Membre de l’ethnie peul et de l’Union des forces démocratiques guinéennes, il a été recherché par les autorités locales, arrêté, torturé.

« Merci à la France »

De fait, malgré les difficultés, Omar dit : « merci à la France ». C’est l’assistante sociale du Cada qui lui a parlé de ce programme, pour lequel il a postulé auprès de l’Ofii. Un des prérequis : maîtriser le niveau A1 en français (utilisateur débutant). Le programme Hope débute par une intense formation en langue (...) qui vise à la maîtrise du français oral, complétée par l’acquisition du vocabulaire professionnel grâce à l’intervention de formateurs métiers.

Contrat de pro ou d’intérimaire

Cette partie terminée, Omar et ses camarades commencent l’apprentissage du métier de préparateur de commande, qu’ils ont choisi parmi quatre propositions. Son Contrat de développement professionnel intérimaire (CDPI) de 450h prévoit deux stages en entreprise de 70h.

Accompagnement social

Le programme Hope fournit un accompagnement global, pour aider aux démarches : administratives pour obtenir une domiciliation, accompagner aux rendez-vous à Pôle emploi ou en préfecture, sociales (aide pour trouver un logement, accès aux soins, etc.). Cerise sur le gâteau : un programme d’animations culturelles en lien avec des associations du territoire et un partenariat avec France Bénévolat. Tous les stagiaires se sont portés volontaires, pour enseigner l’anglais ou l’arabe à des enfants, aider à la Croix-Rouge…

Mille réfugiés doivent bénéficier du programme Hope, avec l’appui de sept Opcas (Afdas, Agefos PME, Constructys, FAF.TT, Forco, Opcalia et Opcaim), de Pôle emploi, du FPSPP, de l’Ofii et le soutien de trois ministères (Intérieur, Travail et Logement). Une première session a intégré 510 stagiaires en octobre 2017, une seconde promotion de 475 débutera en avril. Douze régions sont concernées, et 31 centres Afpa (sauf en Corse). Ils se forment à onze métiers en tension identifiés par les entreprises.

Christelle Destombes (Centre Inffo pour Défi métiers)

Tags : Afpa | formations | refugiés | migrants | OFII