Le parrainage : un dispositif au service de l’insertion professionnelle

12 Février 2020

Le parrainage : un dispositif au service de l’insertion professionnelle © Défi métiers Le parrainage renforce l’égalité des chances en matière d’insertion professionnelle. Il repose sur des engagements réciproques entre parrain/marraine et filleul/filleule, en collaboration avec un référent au sein de la structure porteuse.

Le dispositif de parrainage, marrainage ou mentorat s’appuie sur un trio : la structure porteuse ; le parrain, la marraine ou le mentor ; le filleul ou la filleule. Chacun de ces acteurs joue un rôle spécifique dans ce dispositif.

La structure porteuse assure la mise en relation du filleul et du parrain. Cette mise en relation est faite de manière différente selon les structures, mais la construction du bon binôme parrain/filleul est important pour l’efficacité du dispositif. Elle assure aussi la formation du parrain et assure un rôle de relai lorsque ce dernier se trouve confronté à une situation avec son filleul qui le dépasse.

Selon les structures et leur cœur d’activité, les filleuls ont des profils différents et rencontrent des difficultés différentes au regard de leur insertion professionnelle. Potentiellement, tous les publics en difficulté d’insertion professionnelle peuvent recourir à ce dispositif.

Il peut s’agir notamment :

  • de jeunes diplômés qui manquent de réseau car ils sont issus des minorités ou parce qu’ils résident dans des quartiers prioritaires de la politique de la ville ;
  • de personnes vivant une période de chômage de longue date et rencontrant des difficultés à se réinsérer professionnellement ;
  • de personnes isolées se trouvant dans une situation sociale difficile ;
  • de personnes en situation de handicap qui rencontrent de nombreuses difficultés à s’insérer professionnellement.

Le parrain, acteur bénévole, établit une relation directe avec son filleul, par des rencontres de quelques heures plus ou moins régulières et des échanges plus informels au téléphone ou par texto ou mail. Rapidement s’instaure une relation de confiance qui sort du cadre familial parfois pesant ou des injonctions « institutionnelles », qu’elles soient administratives, scolaires ou autres. Le parrain, par son regard distancié face aux difficultés rencontrées par la personne, conseille, encourage, prépare le filleul aux étapes suivantes et surtout lui permet de prendre ou reprendre confiance en lui et de mobiliser son énergie pour surmonter les difficultés rencontrées.

A ce trio s’ajoute parfois un quatrième acteur, l’entreprise : Il s’agit souvent de l’entreprise dans laquelle travaille le parrain, la marraine ou le mentor. En effet, celle-ci peut avoir un rôle important de sensibilisation de ses salariés à ce dispositif et trouver différentes modalités de valorisation de l’engagement pris par le salarié sur ce dispositif. Les entreprises qui embauchent un filleul peuvent par ce fait être sensibilisées à ce dispositif et devenir elles-mêmes motrices dans la mobilisation de leurs salariés.

Catherine Gwet

Tags : parrainage | dispositif | insertion dans l’emploi | insertion professionnelle

Présentation de l'activité de parrainage de Face Paris