Le groupe NGE et le Service militaire volontaire s’allient pour l’insertion des jeunes

19 Février 2021

Signature de la convention de partenariat © Service militaire volontaire La convention de partenariat signée entre NGE et le SVM favorisera l’insertion professionnelle des jeunes de 18 à 25 ans éloignés de l’emploi. Des formations dispensées par l’école interne de l’entreprise et des opportunités d’embauche seront proposées.

Le général Benoît Brulon, commandant le Service militaire volontaire (SMV), et Bruno Pavie, directeur des ressources humaines de l’entreprise de BTP Nouvelles générations d’entrepreneurs (NGE), viennent de signer une convention de partenariat pour une durée de trois ans. L’enjeu est de favoriser l’insertion professionnelle des jeunes de 18 à 25 ans éloignés de l’emploi qui s’engagent au SMV pour un parcours de formation militaire et comportementale, suivi de quatre mois de formation scolaire et citoyenne et d’une formation professionnelle.

La convention engage NGE et SMV à promouvoir des accompagnements vers l’emploi de ces jeunes, notamment via des parcours de formation élaborés par Plateforme, l’école interne de NGE, devenu Centre de formation d’apprentis (CFA) en 2019. NGE va proposer au moins trente postes (contrats de professionnalisation, contrats d’apprentissage et/ou contrats à durée indéterminée) à des jeunes issus des centres du SMV, sur une durée de trois ans.

"C’est un seuil qui nous paraît raisonnable, précise Bruno Pavie au Quotidien. Il faut être capable de motiver pour venir dans le monde du BTP. Mais compte tenu des besoins du groupe, si on peut bâtir plus de trente contrats sur trois ans, on ne s’en privera pas".

Armer pour l’emploi

"Nous aimons bien les collaborateurs qui sont acteurs de leur propre vie, explique-t-il. Se tourner vers le SMV est une approche citoyenne qui nous a plu. Citoyenne parce qu’elle permet de vivre dans une collectivité, comme en entreprise, avec des valeurs que nous partageons : le travail en équipe, le goût de l’effort, l’échange, la communication, le respect des autres et de soi-même. Il nous a paru intéressant de proposer des orientations dans notre entreprise à ces jeunes qui ont eu la volonté de s’engager".

Premier partenariat dans le BTP

"NGE vient agrandir la famille des entreprises qui nous accompagnent dans notre mission et nous en sommes d’autant plus ravis que c’est la première entreprise de BTP, indique le général Benoît Brulon. Les jeunes en difficulté ont du mal à se projeter dans un métier, leur immersion en entreprise est souvent un révélateur de vocation". Le SMV a signé onze conventions de partenariats [1] dans des filières en tension (restauration, hôtellerie, sécurité, BTP, aide à la personne, etc.) qui se déclinent localement.

Les six régiments du SMV (Montigny-lès-Metz, Châlons-en-Champagne, Brétigny-sur-Orge, La Rochelle, Ambérieu-en-Bugey et Brest) ont accueilli plus de 5 000 jeunes depuis sa création en 2015, en leur donnent la possibilité d’apprendre un métier. Le taux d’insertion professionnelle est impressionnant, à 70 %. Décidé par François Hollande, le SMV s’avère un acteur de l’insertion, à l’instar de son inspiration ultramarine, le service militaire adapté.

Le SMV a pour objectif de former 1 200 jeunes en 2021. À la demande de Florence Parly, ministre des Armées, le ministère des Armées devrait augmenter les effectifs du SMV de 25 % d’ici 2022.

Christelle Destombes (Centre Inffo pour Défi métiers)

[1] TGI d’Evry, Avicca, Medef, Pôle emploi, NGE, Cnaps, Région Grand Est, Union nationale des Missions locales, DGSCO, Université de Nanterre. D’autres partenariats ne sont pas matérialisés par convention : Pierre & Vacances, PSA, Euro Disney, SNCF, etc., et d’autres matérialisés par le biais de marchés publics.

Tags : Service militaire volontaire | BTP | formations | insertion des jeunes