Le Forum des acteurs de la formation digitale présente ses nouveaux chantiers

08 Novembre 2018

Le Forum des acteurs de la formation digitale présente ses nouveaux chantiers © Adobe Stock Nouveau système de formation professionnelle, essor des pédagogies innovantes, transition numérique : le Forum des acteurs de la formation digitale s’appuie sur trois marqueurs de l’époque pour justifier ses nouveaux chantiers d’investigation.

2019 sera pour bien des acteurs de la formation une année de transition. Pour le Fffod (Forum des acteurs de la formation digitale), le nouvel écosystème en cours de construction est l’occasion de renforcer son activité de recherche et de conseil. Six chantiers ont été présentés au cours d’une webconférence animée par Aurélia Bollé, déléguée générale du Fffod.

Numérique et apprentissage

De par sa volonté d’éclairer les effets du numérique sur les apprentissages, le groupe de travail « Recherche et innovation » est au cœur de l’ADN du Fffod. Plutôt que de délivrer des injonctions, l’association ne cesse en effet depuis plus de 20 ans d’étayer son activité de lobbying par des démonstrations appuyées sur la recherche. Or et avec plus de 50 % de ses adhérents qui sont des organismes de formation, le Fffod souligne disposer d’un « ensemble unique de terrains potentiels de recherche ». Piloté par Bernard Blandin (Cesi), ce groupe de travail se propose d’aborder l’épineuse question de l’apport des technologies aux apprentissages, en s’appuyant sur des « recherches empiriques sur des terrains proposés par les membres du Fffod ».

Plateformes

Piloté par Noria Larose (Nell et associés) et Jean-Luc Peuvrier (Stratice), le deuxième groupe de travail s’intéressera lui aux plateformes LMS (Learning Management System, ou plateformes de gestion de la formation). L’objectif annoncé est de livrer une version actualisée du guide  « Comment choisir sa plateforme LMS »  et de créer un club Fffod des utilisateurs de plateformes.

Observatoire du digital learning

Le troisième chantier, sous la responsabilité de Loïc Tournedouët (Afpa) et Cécile Cochard (Fun), constitue un « observatoire du digital learning ». Ses missions ? Formaliser une cartographie des acteurs, observer les pratiques et usages pédagogiques, fournir un baromètre des chiffres clés et principales tendances.

Services

Objet d’un quatrième groupe de travail, le chantier communication et animation vise à assurer le rayonnement du Fffod et le travail en réseau des membres (pilote : Alain Perraud, Éduter-CPNR). 

Dans la continuité des travaux historiques du Fffod, un cinquième chantier est dédié aux justificatifs d’assiduité d’une formation à distance. Un guide pratique et une FAQ sont prévues. Enfin, Muriel Zanettin (Ifocop) aura la responsabilité du groupe « Learning expeditions [1] » chargé d’organiser des échanges de pratiques in situ, de s’ouvrir à d’autres écosystèmes et d’identifier des synergies. Prévue pour début 2019, la première expédition devrait se tenir au sein du campus de startups Station F.

Pour revoir la webconférence de présentation

Nicolas Deguerry (Centre inffo pour Défi métiers)

 

Tags : Fffod | digital learning | numérique | Foad