Le Contrat de professionnalisation s’adapte aux demandeurs d'emploi

09 Septembre 2015

Le Contrat de professionnalisation s’adapte aux demandeurs d'emploi © Fotolia La loi n°2015-994 du 17 août 2015 relative au dialogue social et à l’emploi, dite loi Rebsamen, ajuste le Contrat de professionnalisation pour les chômeurs de longue durée.

Entrée en vigueur le 19 août dernier, la loi n°2015-994 relative au dialogue social et à l’emploi apporte plusieurs modifications au Contrat de professionnalisation. Pour rappel, ce contrat est accessible aux personnes âgées de 16 à 25 ans peu ou pas diplômés et aux demandeurs d’emploi de plus de 26 ans. Il vise à faciliter l’insertion dans la vie professionnelle, en permettant aux bénéficiaires d’acquérir de nouvelles compétences via des formations qui se réalisent en alternance.

Une « nouvelle chance » pour les chômeurs de longue durée

Dorénavant, une forme dérogatoire du Contrat de professionnalisation, intitulée « nouvelle chance », est ouverte chômeurs inscrits depuis plus d’un an sur les listes de demandeurs d’emploi.

Ce dispositif va permettre un allongement de l’action de professionnalisation, qui passera ainsi de 12 à 24 mois au maximum. De plus, la durée des actions de formation comprises dans ces contrats pourra excéder 25 % de la durée totale du contrat.

Ces mesures étaient jusque-là réservées aux bénéficiaires des minima sociaux et aux jeunes de 16 à 25 ans peu qualifiés. Ce dispositif dérogatoire permettra également l’obtention d’un meilleur financement des actions de formation de la part des Opca (Organismes paritaires collecteurs agréés).

Christophe Lacôte

Tags : loi du 17 août 2015 | contrat de professionnalisation | alternance