Le contrat de professionnalisation favorise l'insertion

03 Juin 2014

Le Fonds paritaire de sécurisation des parcours professionnels vient de publier une enquête qui met en avant l'impact positif du contrat de professionnalisation sur l'insertion. © Fotolia Le Fonds paritaire de sécurisation des parcours professionnels vient de publier une enquête qui met en avant l'impact positif du contrat de professionnalisation sur l'insertion.

A la demande des partenaires sociaux, le Fonds paritaire de sécurisation des parcours professionnels (FPSPP) a réalisé une enquête de grande envergure portant sur l’impact de l’insertion professionnelle suite à un contrat de professionnalisation.
 
Cette enquête montre que l’insertion dans l’emploi, même dans le contexte actuel, est assez élevée. Sur 100 répondants, 6 mois après la fin de leur contrat de professionnalisation :

  • 59 sont en emploi, dont 68 % en CDI ;
  • 19 sont en recherche d’emploi ;
  • 17 sont à nouveau en formation ;
  • 5 sont en situation « autre » dont 1 en création d’entreprise.

Plusieurs facteurs participant au succès du dispositif sont mis en évidence par l'enquête. La validation de la qualification (réussite à l’examen) notamment, favorise l’insertion, de même que le niveau de diplôme ou du titre.
 
Par ailleurs, la spécialité de la formation influe significativement sur l’insertion. Les thématiques du transport, de l’information et de la communication, et de l’informatique en particulier, présentent des taux d’insertion élevés.
 
Pour les bénéficiaires, le principal intérêt du contrat de professionnalisation est l’acquisition d’une expérience professionnelle (62 %) pour trouver rapidement un emploi, devant l’acquisition d’une qualification professionnelle reconnue (48 %).
 
« Des analyses approfondies vont être réalisées pour une mise en évidence des facteurs de succès et de difficulté afin de déterminer des pistes et des axes de progrès pour affirmer le succès du contrat de professionnalisation », précisent les auteurs de l'enquête.

En Ile-de-France, le nombre d’entrées en contrat de professionnalisation s’élève à 40 000 en 2013,  contre 41 350  en 2012, soit une baisse de 3,4 %. Cette diminution du nombre de contrats de professionalisation signés a toutefois été moins importante qu’en France métropolitaine (- 5,1 %).

Voir les résultats de l'enquête
 
Dominique Ryan

Tags : contrat de professionnalisation | insertion professionnelle