Le compte personnel de formation en 2018

22 Avril 2020

© Adobe Stock La Dares a publié une étude sur le Compte personnel de formation (CPF) en 2018. Entré en vigueur au 1er janvier 2015, ce dispositif a été énormément mobilisé en 2018, notamment par les salariés du secteur privé.

Créé lors de la réforme de la formation professionnelle de 2014, le Compte personnel de formation (CPF) a pour objectif "d’offrir un droit à la formation attaché à la personne et mobilisable tout au long de sa vie et de permettre ainsi aux salariés comme aux personnes en recherche d’emploi d’être davantage acteur de leur parcours professionnel".

 

De 2015 à 2018, près de 900 000 formations ont été suivies par les salariés du secteur privé dans le cadre du CPF (dont 383 000 en 2018). Près de la moitié de ces salariés ont entre 25 et 44 ans et les deux tiers sont employés ou cadres. Enfin, plus de la moitié d'entre eux (57,5 %) sont diplômés du supérieur (niveaux I, II et III).

Il est cependant à noter que l’ouverture des droits CPF aux apprentis et la portabilité accrue des heures de formation par rapport au Droit individuel à la formation (DIF), notamment en cas de licenciement ou de changement d’employeur, a permis aux jeunes salariés de mobiliser leur CPF en 2018 à hauteur de 0,9 %.

Les formations pouvant être mobilisées dans le cadre du CPF doivent figurer sur une des listes de certifications éligibles. Ainsi, au 1er janvier 2018, ce sont près de 12 500 certifications qui sont proposées aux salariés dans le cadre du CPF mais seule une petite partie d’entre elles sont mobilisées par les salariés du privé.

En grande majorité, ce sont des formations courtes préparant à des certifications en langues (dans 85 % des cas, il s’agit d’une préparation aux tests de langues BULATS ou TOEIC), en informatique (66,4 % des salariés préparent certification informatique TOSA et 14,5 % la certification PCIE) ou dans le domaine des transports (25,9 % des formations dans ce domaine préparent au certificat d’aptitude à la conduite en sécurité et 23,3 % concernent le permis de conduire de catégorie B) qui sont suivies.

Pour finir, les salariés du privé participent de plus en plus au financement de leur formation (+5 points depuis 2015) et une entrée en formation sur dix est financée entièrement par le salarié.

Pour en savoir plus, téléchargez la publication.

 

Emmanuelle Vignerot

Tags : CPF | salariés | Dares | certifications | secteurs d’activité