Le Cnam, Orange et les industries de la métallurgie s’associent pour concevoir des formations au numérique certifiantes

27 Mars 2019

© Burst Développer les compétences digitales nécessaires dans le futur. C’est l’objectif commun que se sont fixé Orange, l’UIMM et le Cnam. Ils viennent de signer une convention de partenariat stratégique triennale.

Cyber sécurité pour commencer, puis data, intelligence artificielle et 5G. Voilà les quatre domaines pour lesquels Orange, le Cnam (Conservatoire national des arts et métiers) et l’UIMM (Union des industries et métiers de la métallurgie) veulent bâtir, ensemble, des formations certifiantes.

Leur but ? Accompagner les transformations numériques de leurs métiers : « La formation est le vecteur principal de la prise en compte de cette réalité par les entreprises », estime David Derré, directeur emploi et formation de l’UIMM. Une réalité tangible à en croire les prévisions de Dell et de l’Institut pour le futur qui affirment qu’en 2030, 85 % des métiers qui seront exercés n’existent pas encore aujourd’hui et que la moitié de l’activité économique sera opérée dans le secteur du numérique. La mobilisation est affichée, la « convergence de points de vue et la volonté de construire ensemble », selon les mots d’Armel Guillet, directeur de Cnam Entreprises, sont également assurées. Le contenu des programmes, lui, demeure en cours de finalisation.

De nombreux publics ciblés

Pour l’heure, aucun objectif chiffré de personnes à former n’a non plus été fixé : cela fera l’objet de conventions d’application. Mais il apparaît déjà que de nombreux publics (alternants, demandeurs d’emploi, personnes déjà en poste, etc.) seront ciblés, et se verront proposer une large gamme de niveaux de formation. Cela devrait commencer par une licence en cyber-sécurité, annonce David Derré. Les parties prenantes promettent des parcours individualisés et utiliseront l’alternance, le « digital learning » aussi bien que la récente possibilité de formations en situation de travail (Fest), offerte par la loi du 5 septembre dernier.

Une offre de proximité pour les entreprises

Forts de leurs implantations à l’étranger, en Afrique notamment, les trois partenaires entendent également donner une dimension internationale à leur action. Une ouverture vers l’extérieur qui doit se combiner avec une offre de proximité, à destination des petites et moyennes entreprises ou établissements de taille intermédiaire : « Le maillage territorial du Cnam, avec l’ensemble de ces centres régionaux, va s’avérer précieux, et complémentaire de notre réseau de pôles de formation », se félicite David Derré.

Cette offre de formation, au plus près des employeurs, doit permettre autant une montée en compétences qu’un soutien au recrutement, selon lui. Un gage de compétitivité des entreprises accompagnées. « Cette convention a fixé le cadre. Nous avons identifié les 4 priorités afin qu’elle débouche rapidement sur du concret », conclut Armel Guillet.

Sophie Massieu (Centre inffo pour Défi métiers)

 

Tags : numérique | digitalisation | Cnam