Le Cese formule 15 recommandations pour favoriser la mixité professionnelle

09 Décembre 2014

Le Cese émet 15 recommandations pour favoriser la mixité professionnelle © Fotolia Alors que le gouvernement a fait de la mixité des métiers une priorité de la politique de l’emploi, le Président de la Capeb a remis sur cette question un avis intitulé « Agir pour la mixité des métiers »

Le Gouvernement a placé la question de la mixité au rang de ses priorités. C'est pourquoi le Premier ministre a demandé au Conseil économique, social et environnemental (Cese) de dégager, à l’intention des pouvoirs publics et des partenaires sociaux, des orientations pour agir.
 
Dans son avis « Agir pour la mixité des métiers », rapporté le 26 novembre par Patrick Liébus, président de la Confédération de l’artisanat et des petites entreprises du bâtiment (Capeb), le Cese a donc  formulé un ensemble de préconisations pour combattre les stéréotypes de genre et accroître l’efficience d’une politique publique en phase de construction.
 
Parce que les propositions de leviers et d’actions en faveur de la mixité de l’emploi, particulièrement dans le secteur du bâtiment, touchent chaque étape de l’orientation et de la vie professionnelle, le Cese préconise tout d’abord d’agir contre les stéréotypes de l’école en formant les enseignants à la question de la mixité.
 
Afin de continuer cette sensibilisation dans le milieu professionnel, il est également proposé de nommer un référent « mixité des métiers » au sein des entreprises, dans le but de « déconstruire les stéréotypes de genre ».
 
De leur côté, les branches professionnelles sont invitées à objectiver les compétences requises dans les métiers non mixtes et à recenser et évaluer les actions de branche, dans le but d’un repérage et d’une promotion des bonnes pratiques.
 
D’autre part, l’avis propose de lever les freins à la mixité par les négociations professionnelles afin que, dans les accords d’entreprises, l’articulation vie privée / vie professionnelle soit établie.
 
Enfin, des actions ciblées envers les PME dans les secteurs non-mixtes, notamment le bâtiment, sont recommandées : valoriser par une campagne grand public les métiers non-mixtes et particulièrement leurs aspects les plus innovants, et inciter les observatoires à identifier les besoins de recrutement ainsi qu'à diffuser leurs bonnes pratiques.

Un métier est dit "mixte" quand les femmes et les hommes représentent entre 40 et 60 % de ses effectifs. Malgré une progression globale de la mixité en France, celle-ci ne concerne encore qu’un petit nombre de métiers. D’après le recensement des 87 familles professionnelles, seules 13 sont mixtes.

Télécharger l'avis « Agir pour la mixité des métiers »
 
Dominique Ryan
 

Tags : bâtiment | mixité professionnelle