La VAE en recul de 7,6 % dans l'enseignement supérieur

28 Septembre 2016

La VAE en recul de 7,6 % dans l'enseignement supérieur © Fotolia En 2015, plus de 4 000 personnes ont validé tout ou partie d'un diplôme au titre de la VAE, dans 80 établissements (79 universités et le Cnam) enquêtés par la Depp, soit un repli de 7,6 % par rapport à 2014.

De 2002, date de création du dispositif, jusqu’en 2007, la VAE est en plein essor. Puis s’ensuit une phase de stabilisation jusqu’en 2011. Depuis 2012, le nombre de bénéficiaires baisse : alors que le nombre de VAE a été multiplié par 3,7 entre 2002 et 2007 pour les validations en premier jury, il a reculé de 13 % depuis.

Plus de candidats, mais moins de diplômés

Le nombre de demandes déposées augmente en 2015 (+ 9 % par rapport à 2014), alors que celui des diplômés continue de baisser.

En 2015, près des trois quarts des candidats ayant reçu un avis favorable de recevabilité ont entre 30 et 49 ans et 17 % ont 50 ans et plus. Un peu plus de la moitié sont des hommes et 83 % ont un emploi.

Le nombre de validations totales en premier jury reste stable, celui des validations partielles en premier jury et celui des validations totales en post-premier jury baissent de nouveau en 2015. Plus particulièrement, ce sont les masters et les licences professionnelles qui enregistrent la baisse la plus forte.

40 % des diplômés par validation totale en premier jury sont âgés de 40 à 49 ans.
41 % des bénéficiaires de validation partielle en premier jury sont âgés de 30 à 39 ans.
41 % des diplômés par validation totale en post premier jury sont âgés de 40 à 49 ans.

Les validations refusées concernent davantage les masters (39 %).

Plus de la moitié des VAE sont financées par l’employeur, 27 % sont autofinancées et 15 % bénéficient d'un financement public.

Licence professionnelle et master en tête

La licence professionnelle et le master restent les deux diplômes les plus convoités. Ils sont principalement délivrés en droit, économie et gestion.
Le Cnam est le principal certificateur de diplômes d’ingénieur.

Parmi les actifs occupés, les cadres sont les principaux bénéficiaires de la VAE dans un établissement d’enseignement supérieur.

Enfin, en 2015, une nouvelle baisse des VAE collectives est à noter (- 10 % en un an).

Pour en savoir plus, télécharger la Note d'information n°25 de la Depp (Septembre 2016)

Céline Desserre

Tags : VAE collective | université | enseignement supérieur