La transformation numérique renouvelle la formation professionnelle

24 Mai 2017

La transformation numérique renouvelle la formation professionnelle © Fotolia Un rapport de l’Igas analyse les impacts de la digitalisation de la formation sur les pédagogies et sur le système de formation professionnelle.

La révolution numérique n’épargne pas la formation professionnelle. Alors que le concept de formation ouverte et à distance (FOAD) est désormais presque ancien, de nouvelles approches reposant sur le numérique (MOOC, serious games, micro learning, etc.) donnent un nouvel essor à la formation continue. Un rapport de l’Igas (Inspection générale des affaires sociales), publié le 11 mai, s’est penché sur l’impact de ces nouvelles technologies sur les méthodes pédagogiques et sur les parcours de formation et, d’autre part, sur le secteur économique des organismes de formation.

Faire du numérique une vraie valeur ajoutée pour la formation

Le numérique est vecteur d’opportunités pour la formation mais n’est pas exempt de dangers, prévient le rapport de l’Igas. La vigilance doit notamment être de mise pour que les modalités digitales contribuent à réduire les inégalités d’accès à la formation, et non à les renforcer. Pour éviter cet écueil, le rapport formule plusieurs recommandations visant à une mieux informer et accompagner les publics, notamment les plus éloignés de l’emploi. 

Parmi ces propositions : développer un plan de formation de la population active aux compétences numériques, ou encore prévoir un service de conseil en évolution professionnelle (CEP) en ligne pour les titulaires du compte personnel d’activité (CPA). L’Igas recommande également la création d’une plateforme « hub » qui simplifierait les démarches administratives d’entrées et sorties en formation ou de suivi des stagiaires.

Soutenir financièrement les organismes de formation

Le rapport souligne également que la transformation digitale de la formation est encore « au milieu du gué ». Elle est aujourd’hui portée principalement par de grands organismes de formation et de nouveaux venus sur le marché de la formation numérique.  Pour la plupart des organismes de formation, la digitalisation des contenus constitue encore un défi humain et financier trop important. Autre frein : l’adaptation lente du contrôle et des modalités de financement de la formation continue.

Au regard de ces défis, l’Igas préconise un soutien important de la branche et des pouvoirs publics. Parmi ses recommandations : mettre en place une banque de ressources techniques et pédagogiques gratuites à destination des organismes de formation et accompagner la transformation de leurs compétences. Le rapport propose également un soutien à la transformation digitale de la formation par un achat de formations multimodales par les Régions et Pôle emploi.

Consulter le rapport de l’Igas sur la transformation digitale de la formation continue

Raphaëlle Pienne

Tags : formation professionnelle | organismes de formation | numérique