Ile-de-France : forte hausse du chômage des seniors et des demandeurs d’emploi de longue durée

24 Mars 2016

Ile-de-France : forte hausse du chômage des seniors et des demandeurs d’emploi de longue durée © Fotolia Si la demande d’emploi des jeunes franciliens est en baisse, la situation des chômeurs seniors et de longue durée se détériore selon la Direccte Ile-de-France.

Le Service études statistiques évaluations (Sese) de la Direccte Ile-de-France a réalisé une analyse de la demande d’emploi francilienne de catégorie A par profil : jeunes, seniors et demandeurs d’emploi de longue durée (inscrits depuis plus d’un an). Basée sur les données de Pôle emploi et de la Dares, ainsi que pour les jeunes sur les données du recensement de l’Insee et les chiffres des dispositifs de la politique de l’emploi, elle permet de mesurer les impacts de la crise dans la région.

Le chômage de très longue durée augmente très rapidement

L’Ile-de-France a connu une forte hausse de sa demande d’emploi de longue durée entre juin 2008 et décembre 2015 :  + 145 %, contre + 75 % pour l’ensemble de la demande d’emploi de catégorie A. En 7 ans, la part des demandeurs d’emploi de longue durée est passée 28 % à 39,5 %.

La hausse a été particulièrement rapide depuis décembre 2012, la région enregistrant une hausse de + 36 % pour cette catégorie (contre + 17 % toutes durées confondues). Cette montée a davantage affecté la demande d’emploi de très longue durée (3 ans et plus), qui a bondi de + 74 %.

Les seniors particulièrement touchés

La demande d’emploi des 50 ans ou plus a également plus que doublé depuis la crise (+ 160 %). Les seniors sont aussi, de loin, les plus touchés par la demande d’emploi de très longue durée.  Plus de la moitié d’entre eux (52  %) sont inscrits à Pôle emploi depuis 3 ans ou plus.

En nombre d’inscrits, les métiers regroupant le plus de demandeurs d’emplois seniors sont ceux d’agents d’entretien, de cadres commerciaux et d’assistantes maternelles. Entre 2012 et 2015, les plus fortes hausses ont été enregistrées néanmoins en particulier parmi les métiers du bâtiment.

Un chômage en baisse parmi les jeunes les moins diplômés

Après de fortes hausses en 2008/2009 et en 2012/2013, la demande d’emploi des moins de 25 ans s’est stabilisée en Ile-de-France. Elle est même en baisse d’un peu plus de 1 % entre janvier 2013 et décembre 2015. Cette baisse de la demande d’emploi concerne néanmoins uniquement les jeunes les moins diplômés (- 9,6 % chez les jeunes possédant au plus un CAP/BEP, contre + 9,9 % chez les titulaires du baccalauréat et + 4,4 % chez ceux possédant au moins une licence de l’enseignement supérieur).

Dans la région, le taux de chômage des jeunes atteint 23,6 % des jeunes en activité (27,1 % au niveau national) selon le recensement de 2014, contre 12 % pour l’ensemble des classes d’âge. Parmi l’ensemble des 16 à 25 ans, seul un peu moins du quart a néanmoins achevé ses études et est en emploi (dont 63,6 % en CDI à temps plein).

Consulter l’analyse de la demande d’emploi en Ile-de-France

Raphaëlle Pienne

 

Tags : Ile-de-France | emploi