HOPE Musiques forme les réfugiés au métier d’électricien dans le secteur du spectacle vivant

20 Mars 2019

HOPE Musiques forme les réfugiés au métier d’électricien dans le secteur du spectacle vivant © Adobe Stock Le lancement du programme HOPE Musiques a eu lieu le 25 février dernier en présence de l’ensemble des partenaires - l’Afdas, l’Afpa, le CFPTS, Pôle emploi, l’Ofii et Uniformation.

L'action Hope musique s’inscrit dans le cadre du programme HOPE - Hébergement orientation parcours vers l’emploi mis en place en 2017 par l’Afpa avec le soutien des ministères de l’Intérieur, du Travail et du Logement et de sept Opca dont le Faf.TT qui coordonne le dispositif.

L’objectif de HOPE est de favoriser l’emploi et l’autonomie des personnes réfugiées en facilitant l’accès à une formation professionnelle qualifiante. Un accompagnement social et citoyen, ainsi qu’une prise en charge de l’hébergement et de la restauration est aussi mise en place pour les bénéficiaires.

A l’issue d’une sélection, douze personnes réfugiées vont être accueillies, en contrat de professionnalisation, par douze structures musicales franciliennes engagées dans le programme HOPE Musiques.

Les douze structures musicales franciliennes engagées dans le programme HOPE Musiques sont :
Petit Bain, EMB, la CLEF, FGO-Barbara, La Maroquinerie, La Marbrerie, Point Ephémère, Orchestre National d’Ile-de-France, Station-Gare des Mines, Mains d’Oeuvres, CFPTS, Régie Tek.

La formation HOPE Musiques, coordonnée et financée par l’Afdas, s’articule autour de deux axes développés par l’Afpa et le CFPTS* :

  • l’apprentissage du français et la découverte du métier d’électricien du bâtiment au travers d’une POEC (Préparation opérationnelle à l’emploi collective) en partenariat avec l’Afpa d’une durée de 317h ;
  • une spécialisation « métiers et environnement du spectacle vivant » de 133h dispensée par le CFPTS (modules de formation aux fondamentaux du son, de la lumière, en prévention des risques et en électricité pour des installations temporaires) ;

L’apprentissage du métier d’électricien dans le secteur du spectacle vivant se fera via un contrat de professionnalisation (pour une durée de huit mois, de mars à octobre 2019).

Emmanuelle Vignerot

*Centre de formation professionnelle aux techniques du spectacle

Tags : Hope | Afpa | Afdas | réfugié | formation