Handicap : l’Agefiph renouvelle son offre d’aides et de services

08 Mars 2022

© Agefiph La nouvelle offre de l’Agefiph pour 2022 intègre de manière pérenne certaines des aides exceptionnelles mises en place à partir d’avril 2020 pour répondre à la crise sanitaire. Elle est en outre étendue aux organismes de formation.

L’Agefiph a publié sa nouvelle offre de services et d’aides financières, entrée en vigueur le 1er mars. Celle-ci concerne les personnes handicapées à la recherche d’un emploi, en emploi ou en formation, ainsi que leurs employeurs. Elle est également désormais élargie aux prestataires concourant aux développements des compétences (organismes de formation, CFA et prestataires de bilans de compétences et de VAE).

Nouvelle donne sanitaire et sociale

L’Agefiph a pris la décision d’intégrer de manière pérenne dans sa nouvelle offre certaines des aides exceptionnelles déployées en réponse à la crise sanitaire depuis le printemps 2020. « Concrètement, il s’agit d’accompagner les entreprises et les personnes en situation de handicap (salariés, travailleurs indépendants handicapés-TIH ou personnes à la recherche d’un emploi) pour, entre autres, sécuriser leurs parcours au regard des contraintes sanitaires et des nouvelles organisations du travail en place, comme le télétravail », explique l’association dans un communiqué.

Parmi ces aides figure la prise en charge du surcoût des équipements de prophylaxie (masques inclusifs, etc.) et l’aide au déplacement pour les personnes exposées à un risque sanitaire par l’utilisation des transports en commun. L’Agefiph continuera également à soutenir la mise en œuvre de solutions pour le maintien dans l’emploi (possibilité de renouveler l’aide lorsqu’un délai supplémentaire est nécessaire) et à proposer un « diagnostic à la sortie de crise » pour les entrepreneurs. L’aide de soutien à la création ou à la reprise d’une entreprise pour une personne en situation de handicap est également réévaluée de 5 000 à 6 000 euros.

Aides à l’alternance et à la formation

Les aides de l’Agefiph à l’alternance pour les employeurs voient leurs plafonds augmentés de 1 000 euros. Le montant maximum de l’aide à l’embauche en contrat d’apprentissage d’une personne en situation de handicap est ainsi porté à 4 000 euros et celui de l’aide à l’embauche en contrat de professionnalisation à 5 000 euros.

La nouvelle offre s’enrichit enfin de l’aide à l’adaptation des situations de formation (2ASF), à laquelle peuvent prétendre les organismes prestataires d’actions concourant au développement des compétences. Destinée à sécuriser le parcours de formation d’une personne en situation de handicap, la 2ASF s’inscrit « dans une logique de stricte compensation du handicap » au-delà des obligations légales des organismes et des autres dispositifs et aides de droit commun.

 

Raphaëlle Pienne (source : Agefiph)

Tags : handicap | Agefiph | aide financière | aide à la formation