Grande cause nationale 2013 « Agir ensemble contre l’illettrisme » : l’heure du bilan

22 Janvier 2014

Grande cause nationale 2013 « Agir ensemble contre l’illettrisme » : l’heure du bilan © ANLCI / Antoine Mairot / La Manufacture Paris Le 1er mars 2013, le Premier Ministre attribuait le label Grande Cause Nationale au collectif « Agir ensemble contre l’illettrisme ». Cette reconnaissance officielle a conforté l’importance du combat à mener contre l’illettrisme.

L'ANLCI, Agence nationale de lutte contre l'illettrisme, a remis le 16 janvier au Premier Ministre le bilan de l’ensemble des actions menées depuis l’attribution, il y a 10 mois, du label Grande Cause Nationale 2013 au collectif « Agir ensemble contre l’illettrisme » qu'elle fédère.
 
C’est à travers  7 engagements que les acteurs impliqués ont pu amplifier la mobilisation. Parmi ces engagements, on peut noter des actions de communication sur l’actualisation des chiffres de l’illettrisme suite à l’enquête IVQ conduite par l’Insee en 2011-2012. Ainsi, on dénombre aujourd’hui 2 500 000 personnes en situation d’illettrisme en France soit 7 % de la population nationale. Les données de l’Ile-de-France reflètent une spécificité régionale car si l’on estime que 5 % de sa population est concernée par l’illettrisme, ce sont au total 13 % des franciliens, soit plus d’un million de personnes, qui sont en difficulté face à l’écrit.
 
Au-delà de la prise de conscience du grand public suscitée par une campagne de communication télé, radio, presse et internet, l’année « Grande cause nationale » fut aussi ponctuée par de nombreuses initiatives locales en matière de sensibilisation et d’action collective. Celles-ci furent relayées en Ile-de-France par les Assises régionales de prévention et de lutte contre l’illettrisme, qui ont réuni  200 personnes à Paris le 9 juillet 2013, et, bien sûr, par les Assises nationales et européennes de l’illettrisme réunissant près de 900 participants les 13, 14 et 15 novembre 2013 à Lyon.
 
De plus, suite à la double saisine du ministère du Travail, de l'Emploi et de la Formation professionnelle et du ministère de l’Education nationale, le CNFPTLV a rendu son rapport sur la prévention et la lutte contre l’illettrisme en affichant des ambitions fortes et des priorités d’actions stratégiques telles que «  la baisse de 2 points du taux d’illettrisme d’ici à 2018 » et « la concentration des actions d’une part en prévention de l’illettrisme chez les enfants et les adolescents, d’autre part en direction des plus de 45 ans et des résidents en zones rurales ou urbaines sensibles qu’ils soient salariés ou demandeurs d’emploi ».
 
Aujourd'hui, les membres du collectif national souhaitent  maintenir leur engagement pour faire reculer l’illettrisme et continuer à agir ensemble. Une journée nationale de l’illettrisme est d’ores et déjà prévue le 8 septembre 2014, date de la journée mondiale pour l’alphabétisation.
 
Agnès Salvadori

Tags : illettrisme | lutte contre l'illettrisme | ANLCI