Garantie Jeunes : un nouveau dispositif pour l’insertion professionnelle des jeunes

04 Juin 2014

Garantie Jeunes : un nouveau dispositif pour l’insertion professionnelle des jeunes © Fotolia Issue de la Conférence nationale contre la pauvreté et pour l’inclusion sociale du 11 décembre 2012, la Garantie Jeunes est actuellement expérimentée dans deux territoires franciliens.

Avec pour objectif d’amener les jeunes en grande précarité vers l’autonomie et la construction d’un parcours personnalisé vers leur insertion socioprofessionnelle, la Garantie Jeunes est avant tout la garantie d’une première expérience professionnelle et la garantie de ressources (en appui à l’accompagnement, jusqu’à 433 € par mois selon conditions).

Un principe fort domine ce dispositif : le partenariat. En effet, du repérage des jeunes, en passant par les décisions d’entrées, d’attribution de l’allocation, les premières expériences professionnelles jusqu’à la sortie du dispositif, le parcours du jeune dépendra de la mobilisation de tous les acteurs socio-économiques du territoire concerné.

La mise en œuvre du dispositif et l’accompagnement du jeune ont été confiés aux Missions Locales et se formalisent par un engagement contractuel d’un an renouvelable, inscrivant celui-ci dans une démarche active d’autonomisation et d’accès à l’emploi.

Le dispositif nécessite, par ailleurs, une évolution des pratiques professionnelles des conseillers ainsi qu’un outillage et des moyens adaptés. La mise en œuvre repose, en effet, sur une approche d’accompagnement basé sur une dynamique de groupe, mettant en avant les compétences transférables en entreprise du jeune. L’employeur est amené à jouer un rôle actif dans l’accompagnement.

Les principaux paramètres et modalités de mise en œuvre de la Garantie Jeunes ont été présentés lors du Comité Interministériel de la Jeunesse du 21 février 2013. Par ailleurs, le Conseil de l’Union Européenne a adopté, le 22 avril 2013, une recommandation sur l’établissement d’une garantie pour la jeunesse. Celle-ci s’appuie notamment sur les expériences réussies des pays scandinaves où le taux de chômage des jeunes est parmi les plus bas d’Europe.

Dans la phase expérimentale de la Garantie Jeunes, deux territoires franciliens sont concernés : depuis octobre 2013, les communes de la communauté d’agglomération « Est Ensemble » de Seine-Saint-Denis au titre de la première vague de déploiement et, à compter d’octobre 2014, le département de l’Essonne (dont les communes concernées n’ont pas encore été déterminées) au titre de la deuxième vague, avant une généralisation sur tout le territoire national en 2016.

Sur le territoire expérimentateur de la communauté d’agglomération d’«Est Ensemble», le déploiement de la Garantie Jeunes a nécessité l’acquisition et l’aménagement de nouveaux locaux, afin de s’adapter aux nouvelles modalités d’accompagnement. En parallèle, les Missions Locales ont commencé à recruter les conseillers chargés de l’accompagnement. Les Missions Locales pilotes franciliennes sont aujourd’hui en ordre de marche pour relever ce défi, avec déjà une soixantaine de jeunes ayant intégré le dispositif sur un objectif de 1 101 jeunes au 31 octobre 2014.

Dominique Lebon

Tags : garantie jeunes | insertion socio-professionnelle