Forte de son succès, la Grande école du numérique vise 5 000 nouveaux apprenants en 2019

29 Juin 2018

© Abode Stock 11 409 apprenants ont été formés ou sont actuellement en cours de formation depuis le lancement de la Grande école du numérique. Tels sont les chiffres annoncés lors d’une conférence de presse de bilan tenue au secrétariat d’État chargé du Numérique.

74 % de sorties positives

Un résultat, qui selon Samia Ghozlane, directrice de la Grande école du numérique (GEN) [1], dépasse les attentes. « Initialement, nous nous étions engagés sur un chiffre de 10 000 apprenants », dit-elle. Et d’ajouter que la Grande école compte 77 % de formations gratuites et atteste de 74 % de sorties positives obtenues grâce à l’accompagnement socio-professionnel et à des périodes d’immersions en milieu de travail : signature de CDI, CDD, alternance, création d’entreprise, poursuite d’études... « En 2017, 65 % des personnes concernées n’étaient ni en emploi ni en formation avant le début de leur cursus, alors que nous nous étions fixé un objectif de 50 % », poursuit-elle.

Parmi les pistes de progrès Samia Ghozlane cite la représentation des femmes, qui ne constituent encore que 24 % des apprenants (pour un engagement initial de 30 %). De même, on ne dénombre que 17 % de personnes issues des quartiers populaires.

Au service des humains

« Nous allons continuer l’année prochaine, tant que cela marche, ce serait de la bêtise de laisser tomber », déclare de son côté le secrétaire d’État chargé du Numérique, Mounir Mahjoubi, précisant que la Grande école du numérique continuera de bénéficier d’un financement au titre du Pic (Plan investissement compétences. « Nous voulons dessiner la société numérique de demain, et faire en sorte que celle-ci soit au service des humains. Si seuls des hommes possédant un bac + 5 sont aux manettes, le numérique manquera un peu d’âme... », ajoute-t-il.

Un troisième appel à labellisation, qui doit permettre à la Grande école du numérique d’élargir son réseau de formations, était ouvert jusqu’à ce jeudi soir minuit. « En ce moment, nous recevons une candidature par minute », s’amuse Samia Ghozlane. « Avec ce nouvel appel, nous nous sommes fixés un but de 30 % de formations installées dans les quartiers prioritaires », ajoute-t-elle. Les heureux élus seront désignés par un comité de labellisation devant se réunir entre fin septembre et début octobre. « Nous espérons avoir assez de formations labellisées pour atteindre les 5 000 entrants en formation en 2019 », conclut la directrice de la GEN.

Aurélie Gerlach (Centre Inffo pour Défi métiers)

Notes

[1] Lancée fin 2015, sous la présidence de François Hollande, la GEN délivre un label à des formations aux métiers du numérique en France. On compte à ce jour 400 formations labellisées et ouvertes à tous, essentiellement destinées à des publics considérés comme éloignés de l’emploi ou du numérique. Depuis décembre 2016, la Grande école du numérique est constituée en Groupement d’intérêt public.

 

Tags : Grande ecole du numérique | quartiers prioritaires | formations | Labellisation