Former les agriculteurs à la lutte contre le réchauffement climatique

02 Décembre 2015

Accord pour mieux former les exploitants agricoles aux transitions écologiques et énergétiques © Fotolia L’Ademe et Vivea viennent de signer un accord-cadre visant à accompagner et former les exploitants agricoles aux transitions écologiques et énergétiques.

Un accord-cadre pour accompagner et former les exploitants agricoles aux transitions écologiques et énergétiques a été signé le 18 novembre dernier, lors d’un colloque organisé par Vivea, le Fonds pour la formation des entrepreneurs du vivant, sur la problématique du changement climatique en agriculture et des solutions formation.

Un accord en trois points

Via ce document, Vivea et l’Ademe (Agence de l'environnement et de la maitrîse de l'énergie) fixent des objectifs pour les trois prochaines années. Ceux-ci se décomposent en trois points. Le premier vise à favoriser les transferts de connaissances entre l’Ademe et les organismes de formation et élus Vivea. Le deuxième porte sur l’analyse des besoins en compétences et des moyens d’accompagnement au changement pertinents pour les chefs d’exploitations agricoles et forestières. Enfin, le dernier point concerne la construction d'une offre de formation adaptée et innovante en direction des chefs d’exploitations agricoles.

Améliorer les pratiques par la formation

L’objectif de cet accord est avant tout de permettre aux acteurs de terrains de s’emparer de la transition écologique. Et ce, en amplifiant et soutenant les actions de formation engagées sur l’agro-écologie et le transfert de pratiques multi-performantes. Plus concrètement, il s’avère nécessaire de mettre en œuvre des pratiques de production efficientes préservant les ressources naturelles et limitant les gaz à effet de serre. D’où l’intérêt de proposer des formations qui offrent des solutions techniques reproductibles d’une exploitation à l’autre et de créer un effet d’entraînement.

Voir le communiqué de presse

En savoir plus sur Vivea

En savoir plus l'Ademe

Christophe Lacôte

Tags : formation professionnelle | agriculture | transition écologique | transition énergétique