Formation professionnelle : 23 Campus d’excellence labellisés

11 Février 2020

Formation professionnelle : 23 Campus d’excellence labellisés © Les Gobelins Les 23 premiers « Campus d’excellence », labellisés le 6 février, réunissent en un même lieu les acteurs académiques, économiques et de la recherche, pour répondre à l’enjeu de formation et d’innovation.

Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Éducation nationale, les a surnommés « le Harvard du Pro », ou « les locomotives de l’enseignement professionnel » : 23 Campus des métiers et des qualifications ont reçu le label « Campus d’excellence », dans 12 secteurs économiques d’avenir.

Cette catégorie « excellence » a été créée pour distinguer les campus répondant à un enjeu socio-économique stratégique et à certains critères : la présence d’enseignement supérieur et de recherche, le lien avec le territoire et les entreprises, les mobilités et partenariats internationaux, et les infrastructures sportives, culturelles et d’hébergement. La sélection visait aussi à valoriser des territoires.

La région Ile-de-France accueille deux des 23 « Campus d’excellence » :

  • Art et design, Paris, Gobelins

  • Patrimoine et artisanat d’excellence, Versailles

Ces deux pôles s’ajoutent aux 5 campus franciliens déjà labellisés « Campus des métiers et des qualifications ».

Synergie, mutualisation et innovation

« L’objectif est de rapprocher l’éducation, les entreprises, les labos de recherche et les collectivités territoriales, ajoute Jean-Michel Blanquer, d’avoir sur un même lieu un CFA, un lycée professionnel, un IUT, un laboratoire de recherche, et de travailler en synergie. » Chaque campus réunit des formations de tous niveau, du CAP au doctorat, dans une même filière.

Les acteurs institutionnels et économiques peuvent mutualiser leurs investissements pour acquérir des meilleurs équipements, et la mutualisation des ressources pédagogiques permet de développer rapidement de nouvelles formations en lien direct avec les entreprises. Ils ont vocation à être des lieux d’innovation où se rencontrent étudiants et entreprises : celui des Hauts-de-France intègre un Fab-Lab, du coworking et un incubateur de start-up.

Opportunité pour les élèves et les entreprises

Une opportunité pour les élèves : des infrastructures récentes, un accès aux dernières technologies sur des plateaux techniques d’excellence, une vision d’ensemble des formations et parcours possibles, une insertion professionnelle facilitée grâce à la proximité des entreprises, et des possibilités de mobilités internationales, des rencontres avec des étudiants de tous niveaux. Pour les entreprises, c’est une réponse rapide et sur-mesure à leurs besoins : grâce à la proximité elles peuvent connaître et influer sur les contenus et l’ingénierie des formations, et bénéficier d’équipements à la pointe (imprimante 3D métallique, bras de numérisation, etc.), pour tester des prototypes.

Financement

Sur les 23 premiers campus d’excellence labellisés, 12 ont été financés par le PIA à hauteur de 23 millions, auxquels les régions ont ajouté 30 millions d’euros. Deux nouvelles vagues de sélection auront lieu en mars et juin 2020 pour labelliser d’autres campus. Le budget total prévu est de 80 millions de l’État au titre du PIA et 80 millions par d’autres acteurs, notamment les Régions. Le cahier des charges a été complété pour favoriser l’émergence de campus dédiés au secteur tertiaire. Par 

Mariette Kammerer (Centre inffo pour Défi métiers)

 

 

 

Tags : campus des métiers et des qualifications | excellence | Ile-de-France