Formation en situation de travail : trois projets d'Opca retenus

25 Mai 2016

Formation en situation de travail : trois projets retenus © Fotolia Selon l'AEF, trois projets de formation en situation de travail portés par Actalians, le Fafsea et l'Opca transports et services, ont été validés par le comité de pilotage de l'expérimentation lancée par le ministère du Travail.

La Délégation générale à l’emploi et à la formation professionnelle (DGEFP) a lancé en août 2015 une expérimentation de formation de salariés en situation de travail (« Fest »), une modalité d’apprentissage de compétences et savoir-faire qui s’appuie sur la valeur formative du travail et permet le développement de la formation professionnelle.

L’enjeu de cette expérimentation est de favoriser l’accès à la formation des salariés des petites et moyennes entreprises, notamment les moins qualifiés. L’expérimentation devrait se généraliser au niveau national d’ici juillet 2016.

Au total, 27 dossiers ont été déposés par 13 Organismes paritaires collecteurs agréés (Opca) : Actalians, Afdas, Agefos PME, Constructys, Faf.TT, Fafih, Fafsea, Forco, Opcalim, Opca transports et services, Opcalia, Unifaf, Uniformation.

Trois projets, portés par Actalians, le Fafsea et l'Opca transports et services, ont d’ores et d'ores et déjà été retenus :

  • Actalians : accompagnement d’une compétence opératoire pour les assistants dentaires (niveau IV) ;
  • Opca transport et services : formation des chefs d’équipe amenés à former eux-mêmes des agents d’entretien (secteur de la propreté) ;
  • Fafsea : formation de soigneurs ou responsables animaliers dans les parcs zoologiques pour le soin d’animaux dangereux.

A noter, les validations des autres projets se feront progressivement.

Un accompagnement indispensable

Les projets retenus bénéficieront d’un accompagnement de la  DGEFP. L’accompagnement des Opca et des entreprises désireuses de formaliser des actions de formation en situation de travail suppose en effet une ingénierie pédagogique et de professionnalisation tout à fait spécifique.

Le Fonds paritaire de sécurisation des parcours professionnels (FPSPP) jouera un rôle d’appui au déploiement de l’expérimentation et devrait prendre en charge au maximum 50 % des frais d’ingénierie engagés par les Opca. L’Agence nationale pour l’amélioration des conditions de travail (Anact) fournira l’assistance à maîtrise d’ouvrage.

Par ailleurs, la DGEFP et l’Anact ont élaboré une charte sur l’expérimentation qui sera jointe au cahier des charges des appels à projets Formation lancés par les Opca. Ce document définit les engagements des organismes de formation et des cabinets de conseils associés à l’expérimentation.

Les actions de formation (coût pédagogique et salaire pour les moins de 10) pourront être financées sur les fonds mutualisés au titre du Plan de formation.

Un guide pratique tirant les enseignements de ces expérimentations doit être élaboré d'ici 2018.

Voir la dépêche AEF

Patricia Holl

Tags : Opca | formation en situation | TPE | PME | accès à la formation