Enquête COVID-19 sur la continuité de l’activité de formation : les résultats franciliens

28 Juillet 2020

Enquête COVID-19 sur la continuité de l’activité de formation : les résultats franciliens © Fotolia En Ile-de-France, plus de la moitié des organismes de formation et CFA ont maintenu leur activité de formation pendant le confinement.

Au début du mois de juillet, le réseau des Carif-Oref publiait les résultats de l'enquête menée à l'échelle nationale auprès des établissements de formation. Cette enquête, administrée par le réseau des Carif-Oref à la demande du Ministère du travail et de Régions de France, avait pour objectif de mesurer la continuité pédagogique au 16 mars 2020 et de repérer des leviers possibles pour l'avenir. Défi métiers publie aujourd'hui la déclinaison régionale de cette étude à laquelle plus de 2 000 établissements franciliens ont répondu, soit près de la moitié des organismes de formation et CFA interrogés.

Invités à décrire leur situation au 16 mars, plus de la moitié des établissements de formation d’Ile-de-France déclaraient avoir maintenu leur activité de formation en basculant tout ou partie des formations à distance, soit 4 points de plus que la moyenne nationale. Ils étaient ainsi 43% à avoir totalement suspendu leur activité et 6% à avoir gardé un contact régulier avec leurs stagiaires malgré la suspension de leur activité pédagogique.

On apprend également que 30% des établissements ayant proposer une poursuite des formations à distance considèrent que la majorité de leurs apprenants ne sont pas en mesure de suivre leurs formations à distance. En matière de besoins identifiés pour assurer un lien avec les stagiaires et digitaliser les formations, les établissements citent avant tout des attentes liées à l'ingénierie pédagogique. Adapter les contenus pédagogiques, revoir les modalités d'évaluation et concevoir des modèles d'animation pédagogiques sont cités par un établissement francilien sur deux.

Enfin, les établissements ont également été appelés à se projeter dans la perspective d'une reprise d'activité, alors qu'au moment de l'enquête, les conditions de reprise en présentiel n'étaient pas connues. La remobilisation des publics, citées par les deux tiers des répondants, apparaît comme la principale difficultée repérée.

Pour connaître l'ensemble des résultats, télécharger l'enquête francilienne.

Béatrice Pardini

 

Tags : covid-19 | continuité pédagogique | organisme de formation | Foad