En Ile-de-France, plus d’emplois salariés et moins de contrats précaires

23 Juin 2017

En Ile-de-France, plus d’emplois salariés et moins de contrats précaires © Conseil régional d'Ile-de-France Les chiffres clés 2017 de l’Ile-de-France viennent de paraître. Ils présentent un bilan de la situation de l’emploi et de l’économie de la région.

Les chiffres clés 2017 de la région Ile-de-France ont été publiés le 6 juin dernier. Issus du travail conjoint de l’Insee, de l’Institut d’aménagement et d’urbanisme (IAU) et de la Chambre de commerce et d’industrie (CCI) d’Ile-de-France, ils offrent un panorama économique et social de la « première région économique française » qui est aussi le « premier bassin d’emploi européen ».

Une part de CDI plus grande en Ile-de-France

Selon ces chiffres-clés, la région francilienne, qui accueille 19 % de la population française, concentre 23,9 % de l’emploi salarié. Elle se distingue par un taux d’activité supérieur à celui de la province (61,3 % contre 55 %), qui s’explique notamment par une population plus jeune et plus diplômée (33,1 % des actifs franciliens ont un diplôme universitaire de niveau 2 ou 3, contre 18,9 % en province).

La structure de l’emploi francilien affiche également des spécificités. Ainsi, la part des emplois non-salariés (8,8 %) et des emplois précaires (10,6 %) y est moins importante que dans le reste de la France (respectivement 13 % et 14,2 %). Les emplois y sont aussi en proportion moins souvent des emplois publics : 64,8 % des emplois salariés franciliens ne dépendent pas de l’Etat et collectivités locales, contre seulement 55,5 % en province.

Moins de chômage mais plus de disparités de revenus

L’Ile-de-France affiche un taux de chômage au 3ème trimestre 2016 un peu moins élevé que la moyenne nationale (8,7 % contre 9,7 % pour l’ensemble de la France métropolitaine). Sur l’ensemble des demandeurs d’emplois inscrits à fin 2016 (971 900 en catégorie A, B et C) la région compte également en proportion moins de chômage chez les jeunes (10 % des demandeurs d’emploi franciliens ont moins de 25 ans, contre 14,8 %  en province) mais davantage chez les personnes de 50 ans ou plus (25,3 %, contre 24 %).

Enfin, les chiffres-clés donnent un revenu mensuel disponible médian bien plus élevé en Ile-de-France : 1 865 euros, contre 1 682 euros en France métropolitaine. Ce chiffre ne doit néanmoins pas masquer les fortes disparités de revenus existantes en Ile-de-France. En 2013, le taux de pauvreté francilien s’élevait à 15,4 %, contre 14 % en France métropolitaine.

Consulter les chiffres-clés 2017 de la région Ile-de-France

Raphaëlle Pienne
 

Tags : Ile-de-France | chiffres clés | économie