En Ile-de-France, les emplois les plus qualifiés connaissent un essor considérable

05 Décembre 2017

Essor considérable des emplois les plus qualifiés en Ile-de-France en trente ans © Fotolia La nature des emplois franciliens a évolué en 30 ans. En 2014, trois postes sur dix sont qualifiés. La croissance de l’emploi qualifié, plus forte à Paris et en petite couronne, est portée par les « fonctions intellectuelles supérieures ».

En Ile-de-France davantage qu’en province, la croissance de l'emploi qualifié se fait au détriment de l’emploi « intermédiaire ». L'emploi « non qualifié », quant à lui, croît faiblement et seulement en grande couronne. Avec le recul de l’industrie et l’essor des services de proximité, les emplois non qualifiés se transforment.

La nature des emplois évolue

En Ile-de-France, sous l’effet des mutations économiques, la nature des emplois ne cesse d’évoluer depuis trente ans. Des métiers émergent pour s’adapter aux évolutions technologiques et répondre aux nouveaux besoins de la société. D’autres se transforment ou disparaissent. Ces changements affectent également la qualification des emplois. Ainsi, les emplois les plus qualifiés se développent au détriment de ceux de qualification intermédiaire. Les emplois dits « non qualifiés » connaissent une croissance modérée. Cette évolution s’explique par le besoin croissant d’employés dans le secteur des services, qui vient compenser en partie le recul de l’emploi non qualifié dans l’industrie. En effet, au cours des trente dernières années, l’administration et la santé, les fonctions intellectuelles supérieures, le commerce et les services de proximité ont créé 1,3 million d’emplois.

L’emploi qualifié est dynamisé

De 1982 à 2014, l’emploi qualifié francilien progresse dans chacune des cinq grandes fonctions économiques : intellectuelles supérieures, administration et santé, commerce et services de proximité, productions matérielles, intermédiation. Ce sont les fonctions intellectuelles supérieures qui portent 60 % de l’augmentation globale. Elles sont très présentes dans les grandes villes où siègent les centres de décisions des entreprises et des administrations. Il s’agit surtout de postes d’ingénieurs, de cadres administratifs, de chercheurs et de juristes. L’emploi qualifié se développe aussi dans l’administration et la santé, avec davantage de postes de cadres de la fonction publique, d’enseignants et de médecins.

L’emploi non qualifié « résiste »

En trente ans, l’emploi non qualifié a résisté. Néanmoins, sa nature s’est profondément modifiée. Les employés non qualifiés se trouvent aujourd'hui surtout dans les départements de la grande couronne. Leur nombre s’accroît principalement avec le développement des besoins d’aides aux familles, aux personnes âgées, aux malades, aux handicapés ou encore à l’enfance et à la petite enfance. Le vieillissement de la population s’accompagne d’une hausse des besoins d’aides aux seniors (aide-ménagère, aide aux repas, aide aux sorties, etc.). On compte également plus d’employés du commerce, de l’hôtellerie, de la restauration et d’agents de sécurité qu’il y a trente ans.

Pour en savoir plus, télécharger Insee Ile-de-France Analyses

Emmanuelle Vignerot

Tags : Insee | emploi qualifié | emploi non qualifié | Ile-de-France